Philosophes musicologiques, bonjour. Aujourd’hui, on présente Zusammenklang. Ses parents l’ont appelé Manuel Meyer. C’est un brêmois. Ja, un allemand de plus. Et un autre fils de Dionysos. Son actualité démarre sur myspace en 2010. Ensuite, pas grand chose. Peu de sorties, pas de live.

L’ensemble de ses compositions contient tout style de musique agrémentée de sensibilité et d’imagination. Parfois de pur Deep et de nobles accords. « Zusammenklang » est synonyme d’harmonie et je cite : « C’est un projet qui exprime les moments de la vie quotidienne à travers les humeurs, les émotions et les tensions, dans la forme musicale. »

Oui, de talents cet homme est plein. Avec sa musique, ils sont comme un « c-c-c-combo breaker » aux « easy listenings » de l’EDM Mainstream, si vous pigez le fond de ma pensée. En moyenne, quelques centaines de lectures sur soundcloud. En général, de la bonasse auditive pour laquelle la membrane d’enceinte vibre d’excitation sans ménagement. À ce jour, le morceau qui a reçu le plus d’engouements est son remix de Schwindelig.

Luxe des pauvres, la mélancolie est aussi une vraie maladie. Zusam-chouette y ajoute de bons rythmes et de belles notes afin qu’elle devienne un élixir.

Affinez vos oreilles et avec une sagesse de Yoda, lancez la balade.

M. Meyer a 2 autres projets :
– Momentaufnahme (« instantané »), produits finis de moments capturés et interprétés tels quels.
– Tag Traum (« journée de rêve »), nom d’un LP de 8 morceaux créés au cours des 2 dernières années. Rien d’officiel, mais l’intéressé m’a confié qu’il offrirait l’album pour Noël.
À écouter tête reposée.

Je vous laisse découvrir le reste via le lien soundcloud quelque part plus haut dans l’article.

Musicalement votre.