– INTERVIEW – En ce mois de mars qui rend hommage aux droits des femmes, la rédaction s’est penchée sur une initiative lancée par Mathilda Von Der Meersch (connue pour son rôle dans les soirées POSSESSION mais pas que) : la création du groupe privé sur Facebook Woman’s Speech. Un groupe réservé aux femmes / queers du monde électronique et / ou de la fête afin qu’elles échangent, s’entraident et fassent enfin valoir leurs voix et leurs talents ! Une initiative que nous saluons, plutôt mille fois qu’une et qui nous a donné envie d’échanger avec Mathilda.

Propos recueillis par Romane.

Delighted : Il y a quelques semaines de ça, tu t’es lancée dans une nouvelle aventure… Woman’s Speech ! Une initiative pour rassembler les femmes / queers du milieu électronique. Quel triste constat as-tu fait avant de lancer le groupe Facebook ?

Mathilda Von Der Meersch : Cela fait maintenant 8 ans que je travaille dans le milieu des musiques électroniques : responsable partenariats, journaliste, communicante, directrice artistique, programmatrice… Dans tous ces travails que j’ai eu la chance d’expérimenter, le constat a toujours été le même : dans tous les papiers, ou alors programmations qu’on était amenés à produire ou à faire, il y avait toujours trop peu d’artistes féminines et / ou queer.  Je ne jette la pierre à personne, même nous, collectif à dominance féminine et queer, nous nous sommes rendues compte que nous ne proposions pas assez de line-up paritaires (chose que nous essayons de faire évoluer de plus en plus dans nos line-up, le 23 mars par exemple nous accueillons 3 artistes F pour 80% du line-up)

Depuis le lancement du groupe, tu t’es donnée pour mission de créer des bases de données. Peux-tu nous en dire plus sur cette initiative ? Dans quel but et qui y a accès ?

Alors ces bases de données restent l’élément fort de ce groupe. Nous essayons de mettre en contact les artistes féminines et / ou queer avec les programmatrices, Directrice artistiques de festivals et / ou clubs en France mais aussi à l’étranger. Cela pourrait être considéré un peu comme un annuaire des artistes émergentes (ou non d’ailleurs) féminines ou queer.

La seconde base de donnée, est plus large et recense quant à elle tous les contacts des femmes et ou queer étant programmatrices, journalistes, directrices artistiques, communicantes etc… afin que les artistes puissent piocher des contacts afin d’envoyer leur promo, leurs projets et de leur permettre d’être plus facilement en contact avec des personnes qui peuvent relayer leurs projets ou bien les programmer.

Les personnes qui rentrent leurs infos sont les inscrit.e.s au groupe (mec cis interdits pour le moment) mais tout le monde y a accès.

Parallèlement, tu as lancé un podcast 100% féminin pour faire écho au groupe. Quelles sont les prochaines invitées ? Pourquoi pas un label 100% féminin ?

Oui, il me semblait important de mettre en avant – et donc de mettre en pratique ce que je dénonce – des artistes féminines et ou queer. Au départ je pensais faire un podcast mensuel mais je reçois tellement de mixes que je pense passer à deux par mois. Les prochaines invitées sont issues de toutes la France, vous découvrirez leurs podcasts quand ils seront postés 😉 Mais j’ai déjà quelques guests qui ont accepté de faire des mixes pour soutenir le projet et je les en remercie ! Pour le label, la question ne s’est pas encore posée car je n’ai malheureusement aucune expérience dans le domaine. Si jamais je rencontre quelqu’un de chaud pour m’aider là dessus dans le futur, ce sera avec grand plaisir !

J’ai lu dans ton échange avec Tsugi.fr que tu aurais aimé lancer un festival 100% féminin en terme de line-up. On en rêve chez Delighted ! Penses-tu que ce projet se concrétisera dans les années à venir ?

Je ferai en tout cas tout pour de mon côté. Je ne veux pas lancer un projet 100% féminin mais juste inverser la tendance actuelle – avec un quota bien plus élevé d’artistes femmes et / ou queer sur le line up (80% / 20% par exemple) et continuer de faire jouer des artistes hommes que je trouve talentueux et qui ont surtout du respect envers leurs consoeurs. J’aimerais aussi que ce festival brasse un public autant masculin que féminin, que les hommes se disent “j’achète ma place pour ce festival et je sais que la prog est quali et que je vais en prendre plein la gueule”. Ça prend du temps à se monter mais je suis parée !

On sait désormais l’importance des # pour oeuvrer à la dénonciation de certaines horreurs et injustices. Je pense notamment à #MeToo, #BalanceTonPorc ou plus récemment #LigueDuLOL… As-tu pensé à lancer un # en rapport avec la musique, qui permettrait d’ouvrir un dialogue et de rassembler les opinions sous une même bannière ?

Pour le moment non, mais tu me donnes des idées ahah 🙂

Serais-tu du genre à appeler au boycott d’un lieu, d’un artiste ou d’un label suite à des propos dégradants envers les femmes ? Je pense bien sûr à la polémique Konstantin / Giegling qui semble encore aujourd’hui diviser…  

À appeler au boycott peut-être pas mais à ne plus retourner dans un club ou à ne plus booker un artiste suite à un comportement déplacé, ça complètement et plutôt deux fois qu’une ! Comme il est aussi important de saluer les clubs et / ou artistes qui ont un discours en faveur de la parité.

Mais tu peux être sure en effet que Konstantin, Jackmaster, DJ Normal 4, Ten Walls… je n’irai jamais dans un festival, club qui les booke (la Machine a notamment annulée la venue de DJ Normal 4 à leur soirée Quartier rouge) et je ne les bookerai jamais.

Qu’aurais-tu à répondre aux éventuels hommes hétéro cis dont l’égo serait légèrement heurté de ne pouvoir rejoindre Woman’s Speech ? 🙂

Pour le moment ce n’est pas encore arrivé et ceux qui ont été ajoutés par erreur ont eu la gentillesse de quitter le groupe d’eux mêmes. Si des mecs cis me font la réflexion je leur dirai tout simplement de nous respecter et surtout de se respecter eux-mêmes en ravalant leurs reproches. On ne peut pas en vouloir à des femmes et / ou queer de vouloir un espace d’échange et de discussion que pour elles sans être coupé.e.s, jugé.e.s ou autre… ce serait déplacé après tout, eux, ils ont le monde entier 🙂

Cependant, ce serait cool qu’ils le fassent circuler à leur ami.e.s en disant “hey les filles et / ou queer, y a quelque chose de cool qui se passe ici”.

 


Woman’s Speech sur Soundcloud : https://soundcloud.com/user-469316003