C’est ce samedi 23 février que Loco Dice jouait à Paris.

L’idée était d’arriver tôt sur le toit du hall 7 pour éviter une longue file d’attente sous la neige et vite pouvoir se réfugier à l’intérieur. On a effectivement évité la queue à l’entrée… mais pas au vestiaire, qui se trouvait cette fois à l’extérieur. Bonne idée !

On accède à l’intérieur de l’Electric où Sety et Guti préparaient l’assemblée à l’arrivée de Loco Dice. De jolies découvertes. C’est le moment de prendre un verre (consigné, bonne idée !) et de profiter de la vue sur “l’urban jungle”. Mais si, vous savez, cette vue qui nous avait déjà impressionné à la We Love Dear.

Vers 2h00, Loco Dice arrive enfin aux commandes des platines, accueilli comme il se doit.

Alors oui à ce moment là, la vue incroyable tellement vendue par les organisateurs disparait derrière une baie vitrée recouverte de buée. Mais ils avaient prévu le coup cette fois-ci avec un show visuel à 360° (signé Blow Factory) qui recouvrait les murs et masquait la buée.

On s’en est pris plein les oreilles avec un set organisé, beaucoup de variations de style et de rythme. En voilà un dj qui sait donner de l’energie à son public. Le tout sur du Funktion-One plutôt bien répartit sur toute la salle.

Un très bon souvenir de cette soirée à été la phase un peu décalée vers 5h00 du matin, un son tout à fait inattendu dans ce genre de soirée :

Je vous avoue ne pas être restée jusqu’à la fin. Pour éviter l’émeute de fin de soirée au vestiaire en extérieur sous la neige et sur un sol gelé, nous nous sommes esquivé sur les coups de 5h30, en sentant la fin approcher.

Bilan à tête reposée : bon son, beau visuel, bonne ambiance.
Merci Loco Dice et une fois de plus merci We Love Art.