EXCLU – Petit tour d’horizon direction Rennes où la jeunesse et le talent ne font qu’un. Né durant un confinement sans fin, le duo NEOWISE fait son apparition et décide de lancer leur projet ensemble, une idée qu’on valide clairement. L’air pur de la campagne aura été bénéfique car en plus d’être revigorant, il aide à la créativité et ce n’est pas notre duo qui dira le contraire. De cette pause est né un premier EP, sur le label Anglo-germanique Nein Records, aux influences italo-disco cocoonées d’une rythmique électronique qui sortira le 7 mai prochain. Un subtil mélange de style que Neowise s’est apprivoisé et en toute transparence, on s’imaginerait presque un voyage dans le passé sur les planches dancefloor de nos parents. Andiamo !


Tout est parti de là, deux copains Julien Cloud & Vaälha, tous deux rennais se reconnaissant dans une même passion, celle de la musique. Deux belles enfances bercées par le côté brut du rock, celui de nos parents, Depeche Mode, Muse ou encore The Bloody Beetroots pour ne citer qu’eux ont été clairement l’étincelle d’un début de vie plutôt mouvementé. Petit à petit, ils se sont tournés vers la musique électronique mais pas n’importe laquelle.


Julien Cloud, lui, s’est tout de suite intéressé par la disco et ses artistes de renommés, Cerrone mais aussi Donna Summer ont été la révélation qu’il attendait. Une énergie débordante, un bon mood et une envie de s’enjailler, voici les caractéristiques qui l’ont tout de suite emballé. Plus robotique et sombre, Kraftwerk a su animer le jeune artiste sans parler de la prestation d’Etienne de Crécy aux Vieilles Charrues, une figure qui risque de rester graver à vie dans sa mémoire.

Vaälha, quant à lui, a été séduit par les fortes vibes de Jean-Michel Jarre qui l’ont tout de suite orienté dans une dynamique italo mais pas que. Le rennais suit de très près l’EBM et l’indie dance. Pas commun et pourtant, il a su dénicher la subtilité entre les genres et faire de ces musiques une originalité qu’on ne connaissait pas encore. Avec un tel goût prononcé, ses productions s’entrelacent avec une techno qu’on aime tant.

Neowise a un réel désir de rassembler et faire danser des mélomanes en tous genres

Julien & Vaälha

C’est alors sans surprise que les deux compères se sont trouvés et ont décidé de créer Neowise. Leur objectif est de réconcilier différents styles musicaux allant de l’italo disco à la musique des années 80 en passant par une techno ravageuse de l’ère underground et virevoltant dans une techno profondément mélodique et moderne d’aujourd’hui. Toujours en quête de faire bouger les foules, ils n’hésitent pas à jongler sur un rythme punchy issus du rock avec des synthé rétros et colorés de Julien assortis d’une puissante techno de Vaälha. Chacun ajoute sa pâte mais ils se retrouvent toujours autour de matériel type TR707 ou encore Juno 106.

Ils arrivent donc aujourd’hui avec un EP éponyme imaginé lors de leur isolement en campagne l’été dernier et qui a su être source d’inspiration. Cette production regroupe donc 2 morceaux dont Space Machine qui lance les hostilités et nous plongent dans un univers singulier aux allures robotiques rétro-futuriste pour un départ cosmique dans l’ombre de l’espace infini. Avant de nous chahuter avec Solar System, gravitation autour d’un soleil dangereux et fascinant à la mélodie sombre et alarmante. Invité d’honneur, MAN2.0 reste dans le thème et décline Solar System à sa façon, mécanique et pour clôturer le tout, Velax punkérise Space Machine, on me souffle dans l’oreillette que R2D2 n’est plus très loin…

 

Se procurer l’EP dès le 7 mai : BANDCAMP

Suivre Neowise : FACEBOOK / SOUNDCLOUD

Suivre Julien Cloud : FACEBOOK / SOUNDCLOUD

Suivre Vaälha : FACEBOOK / SOUNDCLOUD