Slovène née croate posée à Berlin, sourire contagieux aux pommettes croustillantes, DJ depuis plus de 10 ans qui squatte ensuite le studio, hôtesse actuelle des soirées Dubplay au Tresor… Ce petit bout de femme a tendance à nous farcir d’admiration sans rouler des mécaniques. Il faut effectivement admettre que la surprise est marquante au dépucelage de ses sons et l’on ne peut que constater son amour pour la Techno. Voilà pour la présentation de Viktoria Rebeka. Maintenant, lancez la lecture et devenez intimes.

Souvent gorgée de profondeur et assombrie par quelque distorsion, sa musique est accompagnée d’ambiances sensuelle et délicate. Ni quoi ni qu’est-ce sinon cru, le trio Departed – Radiation Menu – Dissapear est la nouvelle dissertation de la miss. Une chose est sure, le ténébreux lui tient à cœur. À travers ce lexique, elle nous invite dans une caverne emmurée de Funktion One ou dans une cabane en ébène abandonnée et laissée avec l’Incubus, afin d’entendre sa dictée jusque dans nos tripes. EP ad hoc aux préliminaires dans l’ensemble, les morceaux nous évacuent de la réalité surement tandis qu’ils aspirent à un dandinement pépère de warm up. Cool combo.

Sa pote Mary Velo reprend le titre éponyme, propice au jogging crépusculaire :

C’est pas dégueulasse. Et ça sort le 18 mars.

Bonne écoute.