La capitale connaît probablement le mois de septembre le plus déprimant que quiconque n’ait jamais connu. Les lunettes de soleils sont rangées depuis si longtemps que la poussière s’est accumulée sur les verres, et l’on ne se souvient plus des beaux jours. Au fin fond de la déprime, la fine équipe des soirées estivales parisiennes French Kitchen, nous rappelle un peu ce que c’était que d’écouter de la musique lunettes sur le nez.

Au lendemain d’une rentrée CocoBeach très attendue qui a vu se produire les grands NU, Timid Boy, Dirty Doering, Britta Arnold : j’ai une très bonne raison d’écrire sur le label qui a su conquérir la capitale plus vite que tout le monde.

Restez bien installés, ceci n’est pas un report.

La sortie vinyle de la deuxième compilation de French Kitchen : FK Recipes Vol.2, est prévue pour le lundi 23 septembre prochain.
Au menu, quatre compositions toutes fraîches, dont celles de Philip Bader & Niconé, Marcelo Cura, Andri et bien entendu le duo fondateur de FK : Sucré Salé.

FK Recipes Vol.2 se déguste à tous moments de la journée ; aucune des quatres compositions ne s’inscrit réellement dans le même style musical et chacune apporte ce certain grain qui fait des sorties de French Kitchen un plat digne de Joël Robuchon.

fk 02

L’EP s’ouvre sur une note amère. Pour l’amuse-bouche, Philip Bader & Niconé sont aux commandes. « Spuren » n’est pas le genre de composition que l’on a le plaisir d’entendre habituellement sur les sorties de French Kitchen. C’est un morceau beaucoup plus enjoué, où les basses dominent et sauront vous transporter. Les cymbales n’arrangent rien, elles vous feront à coup sûr vous lever de votre chaise. Après cette première bouchée, on a d’ores et déjà décidé de s’enfiler une seconde part.

Marcelo Cura prend la suite, avec une composition dominée par les percussions sur un fond de piano (ou bien harpe ?) délicieux. Une composition finalement pauvre en sonorités mais magnifiquement oeuvrée d’un point de vue percussif. On est horrifié par l’efficacité de la composition de Marcelo Cura tant elle donne envie de danser.

Le plat de résistance, c’est « Arrabiata » du duo Sucré Salé. La patte est indéniable, les deux producteurs ont ces quelques sonorités qui leurs sont propres. L’aperçu débute avec un clavier délicieux, qui laisse lentement place au coeur percussif de la composition. On en veut plus et la sortie du vinyle est de bonne augure.

En guise de digestif, c’est un petit nouveau, Andri, qui ferme l’EP après sa toute première sortie chez French Kitchen. Jeune producteur suisse qui avait d’ores et déjà fait beaucoup parler de lui, notamment après sa superbe sortie « Rock The Night » chez Cityfox. Sans surprise, il nous livre une composition légère et mélodieuse. Nancy Trippin est à la fois groovy et envoûtante avec une voix suave -très années soixante- qui accompagne l’instrumentation.

Je laisse à présent la musique s’exprimer :

Pour ceux qui n’écoutent pas de vinyles, vous pouvez : soit vous y mettre, soit attendre fin octobre pour la sortie digitale. Les presale ont déjà commencé sans toi ici : http://www.decks.de/index.php?decks=b394aefcf43a82074f28aa2815b5 qu’est ce que tu attends ?