Le producteur italien Max_M est mort ce weekend, foudroyé en quelques jours par un cancer. Vecteur d’une techno dans laquelle nous nous reconnaissons, Delighted lui rend un dernier hommage.

Il arrive que nous apprenions l’existence de certaines personnes par leur mort. Je ne vais pas feindre l’esthète : passionné par le label M_REC LTD, je ne connaissais pas Max Magrini avant l’annonce de sa mort ce weekend. Simplement parce qu’il était un producteur discret, un révélateur de talents, effacé derrière le label qu’il avait lancé.

Max_M a été le boss d’une maison de disques que nous apprécions depuis un certain temps chez Delighted : M_REC LTD. Label basé à Milan, il est un des fers de lance de la techno italienne de qualité, celle qui fait oublier la clique des Napolitains devenus trop bordéliques et hors de prix : Marco Carola et compagnie. Max Magrini, dans l’ombre toujours, a fait signer des artistes made in Italy qu’on rêve de voir jouer de notre côté des Alpes : Giorgio Gigli, PVS, Ness, Fabrizio Lapiana

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/195954905″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Il a fallu trois semaines à peine pour que Max_M disparaisse, atteint d’un cancer foudroyant, peste moderne. Au contact de la scène techno romaine dans les années 1990, Magrini s’est formé à l’école de Freddy K, fondateur du mouvement « Virus – Il Suono di Roma ». La techno de Max est torturée, un fracas industriel que vient parfois bercer des sonorités mélancoliques. Il quitte Rome pour s’installer à Milan, où il devient un des résidents du Dude Club, lieu incontournable de la nuit milanaise aux côtés du plus célèbre Magazzini Generali. Max Magrini a participé aux projets « Asma », une collaboration avec Ascion, et plus récemment « Overal Severity » avec Wrong Assessment.

149378_903550169683643_4542972108895828920_n

En janvier 2015, son label est l’invité d’honneur du Berghain: une Nacht M_REC LTD, consécration aujourd’hui pour une maison de disques fondée en 2009, supplantant M_REC dont la première sortie date de l’an 2000. Max_M en personne avait ouvert le catalogue de M_REC LTD avec Egg, remixé entre autres par Bas Mooy :

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/849818″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Depuis quelques mois, on vous a lancé quelques alertes sur la scène italienne : cet EP de Fabrizio Lapiana et Overal Severity chez M_REC LTD justement, ou ce match entre Barcelone et Rome chez Reclaim Your City. La techno italienne explose. Pour avoir passé une nuit dans un warehouse en lointaine banlieue de Rome, on vous certifie que la capitale italienne n’a pas à rougir devant Paris, Londres ou Berlin. A l’abri des têtes d’affiche telles que Joseph Capriati, Tale Of Us ou DJ Tennis, de jeunes producteurs enflamment l’underground milanais et romain. Dernière preuve en date avec cette sortie de Wrong Assessment début mai, un protégé de Max_M:

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/200944355″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Sur les réseaux sociaux, certains producteurs de techno ont rendu hommage à Max_M : DJ Deep, I/Y, Samuli Kemppi, Jeff DerringerDelighted s’allie à eux. Le meilleur moyen de célébrer Max Magrini est de le découvrir et le faire connaître. Et si vous avez une heure devant vous, écoutez son podcast Resident Advisor réalisé il y a trois mois. M_REC LTD avait été élu « Label of the month » par RA

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/189594886″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »450″ iframe= »true » /]