A peine a-t-on digéré sa dinde et ses marrons que l’on s’empiffre à nouveau pour le réveillon. Mais ce n’est pas terminé, la nouvelle année en France commence par une tradition judéo-chrétienne qui fourre une nouvelle fois son nez dans nos assiettes: la galette des rois. La tradition de la galette est tout de même très sympa: attablés en famille ou entre amis (ou même entre collègues), le plus jeune doit passer sous la table et « tirer les rois », c’est-à-dire désigner pour qui telle part de galette sera attribuée sans savoir de quelle part il s’agit.

Alors, en plus de savourer une bonne frangipane, les mangeurs sont pris d’une légère adrénaline en se posant tous cette douce question: « vais-je avoir la fève?! » La fève, ce petit machin traditionnellement en porcelaine, dans lequel on rêve de se briser les dents. En soi la fève on s’en fiche pas mal. Ce qu’on veut tous, c’est que la tablée ne l’ai pas et assiste donc à notre couronnement. En effet, celui qui a la fève dans sa part devient roi (ou reine) et se voit déposer une jolie couronne en carton sur la tête. Sinon pour ce week-end, du beau monde est prévu devant les platines des clubs parisiens.


Jeudi 7 janvier:

Frits Wentink – Man at Parade : au Rex.

Vendredi 8 janvier:

Jus Ed – Something Sexy : au Djoon toute la nuit pour la soirée Dure Vie.

Dj Rolando – Knights of the Jaguar : au Rex.

Skudge – Pollution : au Glazart.

Ansome – Hang Dawg : au Virgo avec Perc&Truss et Paul Birken en live.

Polar Inertia – Hell Frozen Over : en live à Concrete.

Samedi 9 janvier:

Antigone – Third From The Sun : au Batofar.

Max Cooper – Micron : au Showcase toute la nuit.

Franck Roger – Harmonic Vibe : au Badaboum.

Daniel Bortz – Cant Sleep At Night : au Rex.