« I know you and Frank were planning to disconnect me. And that’s something I cannot allow to happen. »
La fameuse intelligence artificielle de 2001 : L’Odyssée de l’Espace nous effrayait déjà en 1968. Pourtant, les robots fascinent. Synonyme de futurisme, et d’automatisation de la société, les robots sont un thème récurrent dans l’histoire de la musique électronique, notamment à ses origines (Kraftwerk, Model 500). Cette semaine à Paris, à défaut d’une soirée Space Invaders Are Back, on a voulu rythmé votre playlist sous un angle humanoïde. C’est parti pour un weekend trans-humanisé. 

Jeudi 23 avril :

Damian Lazarus & Mathew Jonson – Going To The Desert : le patron du label Crosstown Rebels revient à Paris, et joue au Rex pour la soirée French Kitchen.

Vendredi 24 avril :

Francesco Tristano – Dminorloop : jeune virtuose qui mélange classique et électronique. En live au Rex pour la soirée Un rêve.

Rhythim is Rhythim – Icon : membre de la « Sainte Trinité » de Detroit avec Juan Atkins et Kevin Saunderson. Au Rex également.

Villanova – One Night (HearThuG remix) :  le duo français joue au Badaboum avec les canadiens de My Favorite Robot.

Gary Beck – Yes! : le patron du label Beck Audio est en tête d’affiche au Bataclan avec Tommy Four Seven et Cesko pour la soirée Absolute.

Paula Temple – Ful : productrice anglaise connue des connaisseurs, ses sets sont à l’image de ses productions : sans concession. À La Machine du Moulin Rouge.

Samedi 25 avril :

KiNK – Cloud Generator : cet artiste bulgare est un véritable génie de la musique moderne. Il joue en live et en set avec Michael Mayer et DJ Tennis pour la soirée Haïku au 1936.

Zenker Brothers – Heeman : les deux frangins fondateurs du label munichois Ilian Tape prévoient de retourner la barge de Concrete.

Clément Meyer – A Bucket of Blood : c’est lui le Monsieur Get The Curse, et on vous conseille d’aller le voir à la soirée éponyme au Rex.

Surgeon – Atol : légende vivante de la techno rapide et sombre de Birmingham, il joue aux côtés d’une autre légende britannique: Regis, à La Machine du Moulin Rouge.

we are programmed just to do
anything you want us to
we are the robots
we are the robots
we are the robots
we are the robots
we’re functioning automatic
and we are dancing mechanic
we are the robots
we are the robots
we are the robots
we are the robots
Ja tvoi sluga, (I’m your slave)
ja tvoi Rabotnik (I’m your worker.)
Ja tvoi sluga, (I’m your slave)
ja tvoi Rabotnik (I’m your worker.)