Partiels, régimes post-fêtes de fins d’années, soldes, manifs : en janvier on est stressé. Chez Delighted, on aime prendre soin de votre humeur et c’est pour vous faire souffler une heure qu’on vous prépare des playlists avec amour. Celle de cette semaine est une sélection harmonieuse représentative de la diversité des soirées parisiennes prévues ce week-end.

I am everything
Why listen to me
I’m just a voice inside your head
I can’t help you
Help yourself

Jeudi 15 janvier :

Fritz Kalkbrenner – Wingman : le frère de Paul n’a certainement pas moins de talent que le héros de Berlin Calling, la preuve ! Il jouera au Trianon à partir de 22 heures jusqu’au bout de la nuit.

Michael Mayer – Amanda : le patron du plus grand label Minimal (Kompakt) joue ce soir aux côtés d’Ivan Smagghe au Rex pour une soirée mortelle : Les Disques De La Mort.

Vendredi 16 janvier :

Marc Romboy – Sonora : il dirige le label Systematic et vous fera danser jusqu’au bout de la MAAD Astroclub au Rex, avec Madben, Fabrice Lig (Live) et Sonic Crew.

Rampue – Kopfüber : il joue avec Philip Bader, Jan Blomqvist et Edouard! au Zig Zag pour une soirée tranquille et envoutante.

Massimigliano Pagliara – Sometimes At Night : en tête d’affiche à la Java pour la soirée I’m A Cliche.

Margaret Dygas – Invisible Circles : Madame Perlon nous offre une all night long à la Concrete, profitons-en !

Samedi 17 janvier :

Kobosil – Osmium : résident du Berghain, c’est à grand coup de kick qu’il vous contera sa berceuse, au Batofar pour la soirée Classic As Fuck.

Lewis Fautzi – Sick : figure montante du label Soma, il sera lui aussi au Batofar avec Kobosil et Doubleffe.

Stanislav Tolkachev – Yes, today : une référence dans la scène techno mentale, ses lives sont très impressionnants. À Concrete.

Cassegrain & Tin Man – High and Low : Pour finir, pas besoin de jouer des pieds et des mains après vous avoir fait écouter ce morceau pour vous dire qu’il faut aller les voir jouer à Concrete.