C’est parti pour notre première playlist de l’année. Elle annonce un weekend très agité à Paris, où de nombreuses facettes de la musique électronique s’invitent dans les clubs. Et de jeudi à dimanche, la nuit parisienne est menée par des signatures confirmées, des vieux de la vieille comme on dit. Le coup de cœur de la rédaction revient à Efdemin qui se produit au Rex Club vendredi, producteur impressionnant, dont on vous recommande le DJ Set mémorable aux Nuits Sonores en mai dernier.

Allez, place à notre choix de dix tracks. Let’s go dancing, I wanna go dancing with you, all night dancing !

Jeudi 8 janvier :

Guy Gerber & Dixon – No Distance : Dixon est bien souvent dans la collaboration. Un de ses classiques. Il est au Rex Club aux côtés de Konstantin Sibold

Vendredi 9 janvier :

Efdemin – Parallaxis : pépite du producteur allemand, discret mais ô combien talentueux.

Roman Flügel – Wilkie : une légende des musiques électroniques. Wilkie, du Kraftwerk dansant ? dans un certain sens oui…

As Patria – World : le duo parisien a un talent fou. World représente bien leur sens de la techno sombre et mentale. Au Batofar vendredi.

Rrose – The Surgeon General : la techno dub dans ce qu’elle a de plus spectaculaire. Les lives de Rrose ne laissent personne insensible. Soit t’es dedans, soit tu te tires.

Shed – Leave Things : dernier titre de son album paru chez Ostgut Ton. Une conclusion sans basse mais pleine d’émotion. L’Allemand joue à la Machine ce vendredi.

Shackleton – Blood On My Hands (Ricardo Villalobos Apocalypso Now Mix) : l’idée musicale de Ricardo Villalobos est dans ce remix : répétitif, hypnotique… spécial.

Samedi 10 janvier :

Conforce – Shadows Of the Invisible : premier titre de son album Escapism chez un des grands labels hollandais, Delsin. Il jouera en live au Rex Club.

Dimanche 11 janvier :

François X – Rising : tout juste signé chez Marcel Dettmann Records. Après VéVé, le parisien poursuit dans les sonorités tribales.

Moderat – Bad Kingdom (Marcel Dettmann Remix) : producteur de génie, Marcel Dettmann sublime aussi certaines tracks par son sens du remix.