8   +   4   =  

DEMENCE – Il est des soirs où sans le vouloir nous tombons dans les fins fonds parisiens sans se douter une seconde de ce qui se trame là-bas. Une expérience telle qu’on le vit, ce n’est pas un conte ni une histoire mais bel et bien un monde parallèle où chacun se lâche et se délivre comme il l’entend. LaMonarch, petit nouveau dans la capitale, a décidé de monter la température en ce temps hivernale et pluvieux. Un délice à vivre ou à revivre le temps d’un crépuscule. La prochaine se tiendra samedi 7 mars dans un lieu encore tenu secret. Vous n’êtes pas prêts…


Lorsque l’on voit noté sur un évent « caves« , on imagine un coin reclus, perdu loin de le civilisation et de la population. Et pourtant, on arrive devant une porte bloquée entre plusieurs bâtiments, plusieurs habitations et le plus fou c’est qu’on ne s’imagine pas une seconde qu’à l’intérieur, c’est l’apocalypse. On nous tend un bracelet pour avoir le droit de rejoindre les fonds parisiens, marche après marche on commence à ressentir la chaleur, les vapeurs venues d’en bas et qui ne cessent de rendre le lieu encore plus mystérieux.

L’escalier en colimaçon nous amène tout droit dans un couloir sombre dans lequel nous osons à peine nous avancer par peur de tomber nez à nez avec un inconnu. Mais il n’en est rien car des miroirs longent le couloir et nous plongent dans une atmosphère tant ésotérique qu’excitant. On s’avance petit à petit avant de découvrir des coins et des recoins par ci par là invitant chaque passager à s’y perdre et à déguster l’instant présent.

Interlope et sans tabou, libertaire et bienveillant, c’est l’ambiance qu’on essaie de créer.

Arnaud, diablotin nocturne

Nous continuons notre tour et découvrons petit à petit les entrailles de ce lieu si énigmatique cachant des secrets encore discrets. Au bout, une salle avec des projecteurs sans mouvements et de la fumée qui cachent le fond de la salle ainsi que le Dj, déjà lancé sur ses platines à délivrer son set. Au fur et à mesure de la nuit, les anges deviennent des démons et c’est avec une stupeur qu’on se fond dans la masse et qu’on réalise qu’ici, c’est le paradis de l’enfer.

Le mot d’ordre? liberté, échange, partage, sexe! On ne peut pas définir les moments passés dans ces abysses. On apprécie le côté libertin et ouvert, on aime se balader et découvrir toujours plus de petits angles où se perdent des corps presque nus. On adore les shows de Shochii et la monomanie de profiter et de s’exempter de cette monotonie habituelle jusqu’au bout de la nuit…

LaMonarch continue sur sa lancée et vient nous perdre pour sa cinquième fureur dans une secret place, une idée qui nous titille l’esprit. Petits indices? Paris, nouveau lieu, plus grand, plus sauvage, plus underground, tapage auditif. Alors tenté? Les surprises vont pleuvoir puisque le collectif pointe la gente féminine du doigt et se permet de mettre en avant les talents relevés de courbes. Eastel, MZA & Substencia vous mettent au défi de jouer avec le feu le temps de quelques heures et de quelques extravagances…


L’antre de tous les caprices : Monarch#5

EASTEL: https://soundcloud.com/eastel

MZA (Elisa Regner)Millenium Days (2019), EP disponible sur youtube et soundcloud :  https://soundcloud.com/mzamorzina/sets/millenium-days

Substencia : https://soundcloud.com/substencia