Opening Moment est le dernier opus du jeune Français Romain Poncet. Après sa collaboration impressionnante avec Len Faki sur Figure, il signe un EP ravageur dans une autre maison de disques de renom, Deeply Rooted.

Le projet musical Roman Poncet a un peu plus d’un an et demi, et déjà le Français apparaît comme un boulimique de la musique. Des sorties remarquées chez Figure, le label de Len Faki, un titre à venir sur Taapion Records, et cette première signature chez Deeply Rooted, fer de lance de la techno française aujourd’hui. On n’évoque pas les différentes casquettes de Roman Poncet, qui feraient presque de lui un schizophrène tant il collectionne les cartes d’identité musicales.

Roman Poncet : « Deeply Rooted, un label sans apparat »

Devenir un habitué des sorties vinyles du lundi est un chose, proposer une ligne musicale cohérente et qualitative en est une autre. Opening Moment n’est pas une surprise et grave un peu plus la signature de l’artiste Roman Poncet parmi les plus belles pierres qui édifient la cathédrale techno française. C’est ainsi qu’il faut voir le mouvement techno : la construction d’un univers qui perdure, où chaque artisan laisse la marque de son travail. Deeply Rooted, c’est la maison de disque de DJ Deep, ambassadeur d’une musique discrète mais ô combien efficace et pérenne. Il n’ouvre pas les portes de sa famille à n’importe qui. Après Mike Denhert, François X, Kerri Chandler ou Ben Klock – la façade la plus visible de sa merveille – Roman Poncet vient partager la philosophie de DJ Deep : « release true to its roots house and techno ».

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/playlists/33965556″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »450″ iframe= »true » /]

Difficile de respirer avec Opening Moment. Un rythme bagarreur s’élance déjà avec Lunacy, dévoilant un synthé aux rumeurs perçantes. On s’enfonce, puis on remonte, on se baisse, on se lève. Lunatic donne le ton. Puis surgit AAD, certainement le chef d’œuvre de la série. Des basses plus sombres, plus grasses, un balancement toujours essoufflant qui trouvera sa place dans les performances des plus grands DJs ces prochaines semaines. Et le mal est certainement déjà fait. Black Orchid et Lord clôturent un EP sans répit, où le battement de notre cœur a bien du mal à suivre le tempo. Lord laisse plus de place aux sonorités qui viennent s’ajouter lentement. Roman Poncet qualifie Deeply Rooted de « label affiné qui a fait sa réputation en toute modestie, un label sans apparat ». Et bien Opening Moment ne laisse pas non plus de place au superflu. Il va droit au but.

Transignal, prochain rendez-vous « limited » chez Taapion Records

Le 16 juin, Roman Poncet s’invite chez Taapion Records avec Transignal, une sortie vinyle limitée. Aux côtés entre autre de Shlømo et Antigone, il signe un titre dans l’esprit d’Opening Moment : un rythme effréné à égrainer en fin de soirée. Deux minutes de démonstration seulement, mais déjà l’intuition que Transignal s’invitera dans les DJ charts de l’été.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/149327549″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »450″ iframe= »true » /]

Dans l’interview qu’il nous consacrait le mois dernier, Roman Poncet expliquait favoriser la création d’une musique actuelle dans l’aspect technique, mais intemporelle dans son identité. « Je veux privilégier la qualité sur de beaux labels ». C’est déjà chose faite monsieur. A la cathédrale Deeply Rooted, un nouvel artisan a posé sa pierre : Roman Poncet.