Rishi Karim gagne ses centimètres sur les rythmes de Genesis et Pink Floyd puis Metallica avant de récolter fascination électronique au sens large dans les années 90. Une fois sorti de l’école et installé à San Francisco, il décide d’apprendre l’art du DJing, d’abord comme un hobby, avec passion et sans modération par la suite. Ses performances locales s’enchaînent et il en vient tout naturellement à créer son identité musicale, qui s’apparente à un amalgame stylé entre tribal, trance et house, repu de vitalité. Finalement, les rythmes et mélodies de ses compositions professionnelles s’orientent vers une deep house accrocheuse, relaxante et hypnotisante… Bénigne à souhait, la haute musique de Rishi peut être écoutée avec amour tant sur une piste de danse en place que par des oreilles assoupies. J’en arrive à aujourd’hui et son dernier EP intitulé One Track Mind. Par ce biais, il prouve la consistance de son talent tout en nous récitant un message cohérent. Notamment épaulé par Deephope et Savvas, Rishi K. marque des points et nous fait réagir tout simplement : on en veut plus.

Tant qu’à faire, je vous laisse avec une autre release, sortie presque en même temps :

Bonne écoute.