THROWBACKTUESDAY – En 1993, Underworld sort son album Dubnobasswithmyheadman. De cet album culte, un sigle marquera plus sèchement son empreinte dans l’histoire de la musique électronique: Rez/Cowgirl

– Un tournant dancefloor

La sortie de Dubnobasswithmyheadman marque le début d’une décennie de production qu’Underworld oriente vers la dance, qu’elle soit pratiquée en salle ou en plein air. Les productions précédentes sonnaient plus synth pop ou electro pop. Cette tonalité dancefloor a été apportée par Darren Emerson qui, en 1991, rejoint Messieurs Rick Smith et Karl Hyde, fondateur d’Underworld.

– Du vinyle double face A 

« This is a double A side EP ».

Sur le single Rez/Cowgirl, une face ne vaut pas moins cher que l’autre: deux morceaux qu’on ne saurait trop flatter. Rez et Cowgirl se ressemblent, mais ont tellement de divergences en même temps. En commun, ils ont notamment ce style inqualifiable, à cheval entre l’underground et la track qui, du moins en 1993, passait à la radio. Groovy comme de la house, tripant comme de la musique progressive, rythmée comme de la Dubtechno…. On ne sait pas où elles se situent (dans nos cœurs ?).

– Le début de la période JBO

JBO ou Junior Boy’s Own est un label anglais spécialiste de la dance music. Sous l’alias Lemon Interupt, Rick Smith, Karl Hyde et Darren Emerson avaient déjà sorti chez JBO deux EP géniaux, Dirty/Minniapolis et Eclipse/Big Mouth, qui tracèrent le sillon dans lequel s’est inscrit Dubnobasswithmyheadman l’année suivante. Underworld a sorti toutes ses productions sur JBO de 1992 à 2002, soit la période durant laquelle Darren Emerson faisait parti du groupe.

Aujourd’hui, Rez/Cowgirl est l’un des plus grands classiques du label JBO. Comme l’un des plus grands classiques d’Underworld.

Rez

Cowgirl