Qui a dit que dans le Grand Nord, il n’y avait que neige et caribous ? Il se trouve que les canadiens regorgent également de grands producteurs, à commencer par le célèbre Marc Houle, tête d’affiche du dimanche 27 octobre prochain aux côtés de la douce Magda, de Troy Pierce et de Clement Meyer. Retour sur la carrière endiablée d’un canadien talentueux.

Passionné dès le plus jeune âge pour la musique, Marc Houle commence très jeune à l’expérimenter sur clavier électronique. Le jeune canadien se découvre très vite un certain talent dans le domaine, mais décide d’en faire un hobby et n’envisage pas une carrière musicale. Il sera pendant dix ans le batteur d’un groupe de rock local.

Après de brèves études de design, il crée sa propre boîte de graphisme, Outputs, puis Redchalk (spécialisée dans l’illustration sonore des entreprises de l’industrie automobile de Détroit). La rencontre de cette ville et du jeune canadien passionné de musique le mène tout droit aux Warehouse Parties, où il découvre les avancées de la musique électronique. Vers 1997, Marc Houle et son ami Scott Soulliere inaugurent les soirées des jeux vidéo appelées Aventures Atari au club de Richie Hawtin, à Windsor. Il y rencontre alors Magda, qui est à l’époque résidente de l’endroit. Ils se rendent ensemble aux différentes soirées et festivals qui ont lieu entre Windsor et Détroit. À l’époque, Magda joue en première partie des tournées avec Richie Hawtin et passe de temps à autre certaines des compositions de Marc Houle. C’est à cette occasion que Richie Hawtin invite Houle sur son label, Minus.

À partir de ce point, la carrière du jeune canadien jadis graphiste est plus que jamais lancée, qui plus est dans l’un des meilleurs labels au monde. Sa première sortie est un LP (rien que ça). Restore sort en 2004 chez Minus.

De là, les compositions s’enchaînent, et Marc sort successivement Bay of Figs, Sixty Four et Drift chez la même étiquette.
Marc Houle est profondément inspiré par la techno de Détroit, la Chicago house, la scène de la New Wave, ainsi que la première génération jeux vidéo qui prend l’habitude d’utiliser des sons électroniques. Il dit souvent de sa musique qu’elle établit un pont entre Chicago et Détroit. C’est peu dire, écoutez :

En 2006, Marc Houle crée avec Magda et Troy Pierce le label Item & Things, sous-entité de Minus. Les trois amis, envieux de voler de leurs propres ailes et de se concentrer sur leur nouveau projet, quittent Minus en 2011. Voici la sortie du canadien chez I&T sortie l’an dernier: Undercover.

Il semblerait que le Rex accueille très bientôt les trois meilleurs amis de la scène techno mondiale. Que demander de plus ?

Les places pour la soirée sont à gagner ici !