CHRONIQUE – Deependance fait parti des jeunes collectifs qui font vibrer la capitale depuis plus d’un an. Le 10 Novembre prochain, Deependance remet le couvert avec 10h de minimale de qualité.

En quête d’un hangar atypique depuis de nombreux mois, le collectif Deependance a enfin trouvé chaussure à son pied afin de proposer à son public une expérience unique et la plus immersive possible : un vaste espace industriel, décoré avec soin pour crée une ambiance bouillante, qui rappelera leurs évènements précédents dont Minimania. Jusque ici, tout est réuni pour que chacun puisse passer un agréable moment.

Parlons musique… Pour cette deuxième édition, Deependance invite des étoiles montantes de la scène minimal, ainsi que leur résident et les fondateurs des soirées Pisica, avec lesquels ils ont pour habitude de collaborer. Michael James est l’une des étoiles choisies par le collectif. Habitué à jouer en Angleterre ou en Espagne, il joue pour la première fois à Paris. Aucune excuse ne sera acceptée pour ne pas écouter sa meilleure sélection de vinyles pour l’occasion.

Michael James – Winds of change

Le collectif invite également le producteur allemand F.eht. Influencé à son plus jeune âge par le jazz et le hip-hop, c’est toujours un plaisir de l’écouter. S’ajoute à cette jolie programmation le résident du collectif Alessio Viggiano qui, une fois de plus, nous fera vibrer jusqu’au petit matin. Le fondateur de crew, Mooglee sera celui qui véhiculera au mieux les valeurs et la chaleur du collectif avec un set à tomber par terre.

F.eht – Premieres

Les deux résidents et fondateurs du crew Pisica, Saar & HLE sont également conviés à passer leurs plus belles tracks.


Evènement Facebook : https://www.facebook.com/events/1120648601435029/

Page Facebook : https://www.facebook.com/deependanceparis/