Quand tu arrives au bureau le lundi matin et que tu découvres qu’un nouvel EP de Recondite est apparu sur ton Soundcloud pendant le week end… JOIE !

Lorenz Brunner aka Recondite, je ne le présente plus. Son album Hinterland sorti fin 2013 est une pièce unique, symbole d’introspection et rempli d’émotions.

L’EP Nadsat rejoindrait plutôt ses EPs précédents, comme une continuité de sa carrière chez Dystopian, rappelant les sonorités de EC 10 avec quatre morceaux bien distincts les uns des autres.

Il démarre sur Dim, un track profond à la mélodie introvertie. Un début mystérieux appelant les plus curieux à poursuivre l’aventure. Milk-Plus est un morceau plus concret, plus franc. Avec une mélodie qui raisonnera dans ta tête toute la journée. Laisse-toi bercer par le futur incontournable. Arrive ensuite Nadsat qui détient la signature Dystopian, un brin psychédélique, avant de clore l’EP en douceur avec DeLarge.

Une merveille à écouter sans modération.

Et comme je suis sympa, je t’offre en bonus un set de Recondite à déguster lors d’un lendemain difficile…