Paul Ritch, connu pour son énergie débordante, est de retour avec un EP tout neuf chez Drumcode (le célèbre label d’Adam Beyer, une référence).
On s’est donc empressé de l’écouter.

Le début de Run Baby Run sonne comme une alarme, imaginez ce son en opening de set, parfait ! Le preview ne dure que deux minutes mais offre déjà un aperçu assez large de la totalité du track. Les premières notes vous percent les tympans pour mieux vous envahir ensuite d’un son poignant. Arrive une mélodie qui s’installe en profondeur, les basses viennent de loin et s’imposent lentement. Ca y est, vous êtes dedans, le tout s’accélère, s’intensifie, et on n’ose imaginer la suite…
Puis Astral offre un instant groovy, chaleureux tout en restant dans une dynamique entraînante. On met les variations sur pause pour profiter un peu de l’instant.
L’Ep se conclut enfin dans l’obscurité de Mind Insiste, un morceau plus monotone pour vous endormir tranquillement en fin de set.

En seulement trois tracks, l’EP dessine le rythme d’une soirée entière parfaitement bien orchestrée. On adore !