VINYLE – Nouvel épisode de parole de Digger, la rubrique qui va chercher la bonne musique au fin fond des bacs de disques ! Aujourd’hui nous avons le plaisir d’accueillir un fana de son, un dingo de disco, un gars accro à la House comme d’autres le sont à divers substances, mais est-ce si étrange quand on s’appelle Maison Blanche ? Membre du collectif qui cartonne House Of Underground, DJ, producteur, il nous réserve des surprises dans les prochains mois…d’ici là pour nous faire patienter il nous raconte aujourd’hui ses meilleures histoires de dig, entre Paris et Madrid.

_________________________________

C’est quoi le vinyle sur ta platine en ce moment ?

En ce moment je suis à la recherche de samples originaux, des choses pas trop connues du coup je suis tombé sur un skeud de Sony Enang «Don’t stop that music » vraiment cool.

Est-ce que tu te souviens du tout premier vinyle que tu as acheté ?

Bien sûr ! C’était DJ SPEN , Artiste américain que j’apprécie particulièrement. Le disque s’appelle « it’s so easy » et je l’ai acheté en même temps que ma première platine (lol). Très bon disque pour démarrer une teuf btw !

Et quelle est ta dernière acquisition ?

« Le dernier disque que j’ai reçu c’est Fantom – Faithfull . J’adore ce disque, je le voulais depuis très longtemps. Du coup en ce moment, comme j’achète beaucoup de classiques, j’en ai profité. Ce sont des valeurs sûres.« 

Plutôt Dig en shop, ou en ligne ? Et depuis combien de temps dig tu ?

Avec la période actuelle, digging virtuel obligé !  Après j’aime bien fouiner dans les brocantes et les vieux disquaires, tu trouves toujours une petite pépite… Le premier disque que j’ai acheté sur Discogs (DJ Spen) c’était le 18 mars 2018 donc ça fait tout pile 3 ans que je dig online !

L’endroit le plus insolite où tu as chopé une pépite ? Parle-nous de ce disque.

Super transition avec la question précédente ! Du coup j’ai une super anecdote :

« J’étais sur Paris l’été dernier, j’attendais un pote près d’un café et à côté de ce café il y avait un vieux disquaire mais vraiment ça donne presque pas envie de rentrer. Du coup , bah j’y vais (lol) et je commence à digger dans ses bacs internationaux. Et là… Surprise ! »

Je tombe sur la compil’ d’un des artistes que je kiffe le plus : Shinichiro Yokota . Le disque était à 25€ alors qu’il en valait facile 80/90€ (envoi du Japon etc). Bah du coup merci au pote qui était en retard, j’ai récupéré un disque de folie.

Le disque dont tu ne te sépareras jamais même si sa côte explose sur Discogs ?

Sans hésitation c’est un disque que j’affectionne particulièrement : Modjo – Lady. Je l’ai choppé en NM+ pour être sûr qu’il tiendra encore longtemps.

Le disque le plus sous-côté que tu as dans ta collec ?

« Petite histoire : j’étais à Madrid pour une teuf ou je devais jouer, j’en ai profité pour aller dans un shop que j’adore : Palma 39. Le vendeur connaît mes goûts, il m’a fait écouter un disque de Bybo Funk « black eye galaxy », le track s’appelle « Neptune Game » et là j’ai direct craqué ! Je ne connaissais pas l’artiste , mais clairement, à ne surtout pas sous-estimer ! »

Le disque que tu as le plus cherché ? Le disque que tu cherches encore ?

« Le disque que j’ai le plus recherché c’était Redd Davis – « Ain’t nothing better », je kiffe le groove du track mais à 90€ le disque, j’avais pas le cran de le prendre uniquement pour un plaisir qui dure 5min lol. Heureusement j’ai des super potes qui me l’ont offert pour mon birthday, j’étais aux anges ahaha.« 

Du coup, aujourd’hui j’ai jeté mon dévolu sur un remix de Dimitri from Paris du titre « Didi » de cheb Khaled… mais introuvable en dessous de 150€ …

Le disque d’un artiste que tu viens de découvrir ?

En pleine séance de digging pour le futur label (chut…), je suis tombé sur un disque : « the rise of funkatikus » de Sunshine funk, c’est house disco comme j’aime, avec une ambiance de super hero, et supplément c’est Francais donc plutôt cool !

https://www.discogs.com/Sunshine-Funk-David-Chong-The-Rise-Of-Funkatikus/release/126206

Combien serais-tu prêt à mettre pour un disque / Quand as-tu le plus cassé ta tirelire pour un vinyle ?

Alors max max max je mettrais 100€ mais si vraiment le disque je le veux et que ça soit pas simplement un achat compulsif.

« Le disque le plus cher de ma collection c’est le Unprotected 001 de Partiboi69, je lui ai acheté lors de sa date sur Paris, le disque ne m’a pas coûté cher mais actuellement il est estimé entre 150 et 200€ … »

Parmi tous les DJs dont on voit les « vinyl walls » en ce moment, quelle collection te fait le plus rêver et pourquoi ?

Ah mais y’a pas de debat ! C’est Bob Sinclar et c’est tout. Parce que c’est un amoureux de le disco funk comme moi et surtout et c’est un pionnier de la French Touch .

_______________________________________

Suivre Maison Blanche sur FACEBOOK / INSTAGRAM / SOUNDCLOUD