VINYLE – Delighted introduit une nouvelle rubrique « Parole de digger » que vous retrouverez régulièrement et dans laquelle un artiste, DJ, Producteur de vinyles – un « Digger » – viendra parler de sa passion, de son rapport à ce format et de sa collection. Amateurs de pépites, de sons rares, diggers de France et de Navarre, cette nouvelle rubrique est pour vous !

Pour cette première c’est le DJ et producteur parisien Alastair Lane qui nous fait le plaisir de répondre présent. Le producteur du son House chill de l’été 2020 « Naked in the Water » (sorti sur Maisoneros) et résident au Fluctuart est aussi un grand amateur de vinyles, droppant régulièrement la galette qui tourne sur sa platine en story #vinyloftheday Aujourd’hui il nous parle de quelques-unes des plus belles pièces de sa collection et de son obsession de la quête de sons gravés sur sillons.

______________________________________________________________________________

C’est quoi le vinyle sur ta platine en ce moment ?

C’est un vinyle qui s’appelle: Busto ! Je suis justement en train de ripper le premier track « Harder Bust!! » pour pouvoir aussi le jouer en digital quand je n’aurai pas le vinyle sur moi. Il n’y a pas vraiment beaucoup d’information sur ce disque, je sais que c’est une version promo en édition limitée, mais je n’arrive pas à savoir si Busto ! est le nom de l’artiste, ou si c’est “Unknown Artist”

Est-ce que tu te souviens du tout premier vinyle que tu as acheté ?

Bien sûr ! C’est un EP de remix du titre « The Pleasure Principle » de Janet Jackson. Il y a 2 remixeurs : Roger S et Grant Nelson, mais je l’ai seulement acheté pour la version de Grant ! Je suis absolument fan de Piano et de House, alors quand on remixe la magnifique voix de Ms Janet en version Piano House, et qu’en plus on y rajoute des sonorités Garage, et que c’est produit par Grant Nelson, on ne peut pas faire mieux !

Et quelle est ta dernière acquisition ?

Club 69 feat Suzanne Palmer – « Alright ». La version que je préfère c’est le « Club 69 Future Mix ». C’est un morceau que je joue très souvent dans mes sets, il fait vraiment bien monter la pression sur le dancefloor, parfait pour le peak time !

Plutôt Dig en shop, ou en ligne ? Et depuis combien de temps digues-tu ?

Ça fait plusieurs années que je digue, j’ai commencé dans des brocantes des vieux vinyles de bossa nova, de BO de films français et de musiques rares, juste pour le kiffe. Puis je me suis mis à digger sur Discogs quand j’ai acheté des platines vinyles et c’est là que j’ai vraiment commencé à claquer mon salaire tous les mois hahaha. Aujourd’hui j’achète sur Bandcamp, Juno et Discogs, mais très rarement en shop !



« Quand j’ai acheté des platines vinyles c’est là que j’ai vraiment commencé à claquer mon salaire tous les mois« 

Alastair Lane, Parole de Digger

L’endroit le plus insolite où tu as chopé une pépite ? Parle-nous de ce disque.

Une brocante dans le sud de la France ! Et j’y ai trouvé un vinyle que je cherchais depuis longtemps : Space Art – « Trip In The Center Head ». Le vendeur ne connaissait pas du tout cet album et je l’ai acquis pour la modique somme de 3€ ! C’est un des premiers groupes de musique électronique français dans les années 70/80. Je le joue beaucoup en intro de mes sets, surtout le morceau « Psychosomatique ».

« Le vendeur ne connaissait pas du tout cet album et je l’ai acquis pour la modique somme de 3€ ! »

Alastair Lane, Parole de Digger

Le disque dont tu ne te sépareras jamais même si sa côte explose sur Discogs ?

Mon disque de Paradise Soul, avec les morceaux « Loveshow » et « Lovedub ». C’est un des plus rares de ma collection, et sûrement mon préféré ! En plus c’est une version limitée et le vinyle est violet ! J’y tiens tellement que j’ai peur de l’abimer en le jouant haha. Malheureusement je ne trouve pas de lien YouTube pour vous le faire écouter, mais vous pouvez me croire sur parole, ce disque est incroyable !

https://www.discogs.com/fr/Paradise-Soul-Loveshow/release/338241

Le disque le plus sous-côté que tu as dans ta collec ?

BASSTOY – « Runnin » C’est un vieux classique de 2002 beaucoup trop sous-coté aujourd’hui ! Je ne l’entends pas assez en soirée et c’est bien dommage. Appel à tous les DJs : Jouez cette pépite ! Il faut absolument faire revenir ce morceau !

Le disque que tu as le plus cherché ? Le disque que tu cherches encore ?

J’ai manqué la release de Crackazat – « Rainbow Fantasia » et je m’en mords encore les doigts aujourd’hui ! Si quelqu’un veut bien me vendre ce disque à moins de 50€, je suis preneur ! Sinon je devrais attendre qu’une personne s’en lasse, ou peut-être un repress dans 10ans ? Qui sait…

Le disque d’un artiste que tu viens de découvrir ?

Je viens d’acheter le dernier disque de Souldynamic : « Addiction ». Avec des remixes de Mike Huckaby et Boo Williams ! J’ai découvert le duo italien cet été sur Bandcamp en cherchant des edits, et je suis tombé sur leur dernière release complètement par hasard il y a quelques jours. Le remix de Mike Huckaby m’a tellement plu que j’ai commandé le vinyle direct ! Hâte de le recevoir pour le jouer en open air au printemps !

https://souldynamic.bandcamp.com/album/souldynamic-ft-rich-medina-addiction-incl-mike-huckaby-boo-williams-remixes-12-only-out-feb-3rd

Combien serais-tu prêt à mettre pour un disque / Quand as-tu le plus cassé ta tirelire pour un vinyle ?

Je pourrais sûrement mettre jusqu’à 60/70€ pour un disque rare, mais pas plus ! Tout dépend du vinyle ! Le plus que j’ai mis ça devait être pour « Tania » de Harry Romero, 25/30€, je le voulais absolument en qualité « Mint » car je compte le jouer beaucoup et il n’y en avait que quelques-uns sur Discogs. J’aurais pu attendre et le trouver à un meilleur prix, mais je suis faible face à un disque que je désire… Et le pire c’est qu’à cause du COVID, je n’ai même pas encore eu l’occasion de le jouer en soirée !

« J’aurais pu attendre et le trouver à un meilleur prix, mais je suis faible face à un disque que je désire… »

Alastair Lane, Parole de Digger

Parmi tous les DJ dont on voit les « vinyl walls » en ce moment, quelle collection te fait le plus rêver et pourquoi ?

Sans hésiter : Louie Vega. C’est un DJ et producteur de musique que j’admire depuis toujours. C’est le Quincy Jones de la House, il est partout ! Et il ne faut pas oublier que c’est un « Master at Work« , peu de gens peuvent se mesurer à l’étendue de sa culture House et Disco. J’aimerais beaucoup pouvoir digger dans sa bibliothèque personnelle, ne serait-ce qu’une heure, je n’arrive même pas à imaginer le nombre de pépites que je trouverai… mais bon il faut que j’arrête de rêver hahaha.

« J’aimerais beaucoup pouvoir digger dans sa bibliothèque personnelle, ne serait-ce qu’une heure, je n’arrive même pas à imaginer le nombre de pépites que je trouverai…mais bon il faut que j’arrête de rêver »

Alastair Lane, Parole de Digger

Suivre Alastrair Lane : FACEBOOK / SOUNDCLOUD