ALBUM – Rappelez-vous, en novembre dernier, on vous avait fait découvrir le premier single Ode To Love du nouvel album de TOUR-MAUBOURG intitulé PARADIS ARTIFICIELS chez Pont Neuf Records. Un moment poétique entre sobriété, mélodie downtempo et contraste noir et blanc, habité par une pureté sans égal. Les 7 autres titres du LP continuent sur ce chemin et nous enveloppent de douceur nous aidant à combattre le froid polaire et la nuit tombée à une folle allure en ces mois d’hiver. Alors installez-vous confortablement devant le feu frisonnant et savourez cette tendresse musicale. CHILL ON !


On vous aura prévenu, Tour-Maubourg a une sensibilité qui ressort à chacune de ses productions. Inspirations démentes ou folie passagère, cet artiste aux facettes multiples ne nous déçoit jamais bien au contraire… Toujours dans l’esprit de renouveau, c’est à travers Paradis Artificiels qu’il a décidé de nous montrer toute sa douceur.

Prélude en toute intelligence, il démarre fort et nous ouvre les portes de son univers voyageant entre trip-hop et nuances aériennes. La Révolte du Coeur se la joue mélodieuse et douce, accompagnée de cymbales et d’un air mélancolique, sans doute l’une des meilleures introduction pour nous mettre dans le bain. Mais pas trop tout de même, on a envie de bouger histoire de se réchauffer et c’est là que Diffraction rythmique prend tout son sens.

Enjaillant morceau que notre sensible Dj nous propose avec un sound de qualité toujours dans la bienveillance et dans l’intimité d’une soirée reposante accompagné d’une petite tasse que l’on dégustera sous l’inlassable Saint-Thé à la Menthe. Peu emballés par la menthe, on se réconcilie au fur et mesure que le morceau s’ouvre et nous induit vers une rythmique électro tribal jazz.

Un délice que l’on savoure avant de continuer vers L’invitation au Voyage. Polis et bien dans notre peau, c’est avec délice et envie qu’on accepte l’invitation. Ce clin d’oeil à Baudelaire prend tout son sens et on apprécie la danse house explosive qui s’en dégage sans oublier le son de ces violons lyriques qui ne sont pas sans nous rappeler le classique Deep Burnt de Pepe Bradock. Nous y voilà, Ode To Love vient tout casser et nous restitue sur le l’essentiel de la vie … l’Amour.

Paysage acid-jazz d’humeur mélancolique soulevé par un clip des plus prenants et qui nous fait penser aux films de nos grands-parents teinté de noir & de blanc, un classique du genre signé Thomas Brandy et qui nous donne des ailes pour suivre Le Vol du Corbeau. Ce track vacille entre effets jazzy et voix imposantes à la limite de l’acid sans parler d’Inaptitude qui poursuit le voyage toujours en bonne compagnie avant de finir avec Les Mots, un peu de dub et de downtempo ne feront de mal à personne… Bien au contraire.


Se procurer le LP en vinyl et digitale : PARADIS ARTIFICIELS

Suivre Tour-Maubourg : FACEBOOK / SOUNDCLOUD / INSTAGRAM

Suivre Pont Neuf Records : FACEBOOK / SOUNDCLOUD / INSTAGRAM