A 24 ans, Oliver Koletzki s’installe à Berlin pour étudier et exercer la musique. Reperé par Sven Vath, c’est en 2005 qu’il se fait connaître et que sa carrière décole littéralement, grâce à un track intitulé Der Mückenschwarm.
La même année, il lance son label Stil Vor Talent, qui est aujourd’hui une référence dans le milieu de la house. Il sort sur ce label ses albums Get Wasted (2007) Großstadtmärchen (2009).
Avec ce deuxième album, il gagne le pari d’allier pop et techno en réalisant des morceaux tel que Hypnotized, diffusables aussi bien en radio qu’en club.

Oliver Koletzki a lancé cette année son second label : Light My Fire. Sur lequel il sort le 14 décembre prochain, un nouvel EP intitulé Childhood Basslines, un étrange mélange de pop, techno et disco. A écouter donc, au moins par curiosité.

Le morceau Childhood Basslines rappelle un peu les débuts de Calvin Harris : le côté disco dynamique, peut-être un peu trop. Neon Guitars est un peu plus sombre, voir complètement deep selon le remix de Telonius.
Je vous conseille de garder le meilleur pour la fin : Bring Me Home, elle est là la phase techno. Du Oliver Koletzki rythmé et mélodique, comme on l’aime.