C’est en 2003 que la carrière de Levent Faki, alias Len Faki, débute réellement. Cette année là il quitte Stuttgart pour s’installer à Berlin et lance le label Len Series, incluant les subdivisions Figure et Podiums. Une façon pour lui de pouvoir s’exprimer pleinement et de lancer de nouveaux artistes dans le monde de la techno.

En 2007, il se fait un nom avec My Black Sheep, un tube qui fera le tour des clubs.
En 2008, son titre Death By House paraît sur la compil Cocoon mixée par Sven Vath
En 2009, résident du célèbre Berghain, il mixe la compil annuelle Berghain 03.

Récemment il a composé le morceau Kraft und Licht pour la compil Fünf, célébrant les cinq ans du label Ostgut Ton.
The29Nov Films (encore eux) s’emparent de ce son inhabituel de la part de Len Faki, pour le coller sur un clip comme ils savent si bien les faire. Cette vidéo reprend différentes scènes de différents films pour les coller les unes à la suite des autres sans véritable sens. On s’y perd mais on aime ça.

Pour un Len Faki qu’on connaissait plutôt excité, du genre à faire du son destructuré, rapide et chargé, Kraft und Licht a été une grande surprise, dévoilant un talent caché.

Et c’est dans ce style que Len Faki est de retour aujourd’hui chez Ostgut Ton avec Basement Trax Vol. 1.
On retrouve dans le BTX1 les envolées rythmiques qu’on lui connait, un son qui mettra le dancefloor en feu. Le BTX2 laisse plus de place à la mélodie pour donner un son toujours aussi rythmé mais plus musical dans l’oreille. Pour ce qui est du BTX3, si le preview est représentatif du track, on se le passera en chill out.

Comme quoi composer pour Ostgut Ton ça lui va bien.

Pour rappel, Len Faki est à l’affiche du Weather Festival alors arrêtez de résister et prenez vos billets !!