COLLECTIF – Les soirées techno les plus burlesques de la capitale étendent leurs influences. Ce n’est pas une, mais 7 dates qui ont été annoncées pour un Myst Tour d’exception.


7 soirées différentes, 4 pays distincts, mais un seul message : Soirée subversive à l’univers immersif, nous encourageons fortement folies vestimentaires, accoutrements dépareillés, ensembles dénudés ou culot endimanché.

Pour la prochaine soirée du 15 février, l’heure du digital a sonnée. Myst nous tire des abysses, celles des amours circonscris aux swipes gauche-droite de nos applications Tinderesques. Réinventer l’amour le temps d’une soirée – rien que ça – sous une pluie de techno intempestive.

A la recherche du coup de foudre ou coup d’un soir, Myst transforme la nuit en site de rencontres dans l’intimité des bas fonds.

Il est grand temps de coder à nouveau notre histoire et redonner ses lettres de noblesses à l’amour, la débauche et l’ivresse.

Myst

Shifted

Premier headliner de la soirée du 15 Février, Guy Brewer est un producteur pas comme les autres. Après s’être plongé dans une myriade de styles musiques différents, il annonce s’être « maîtrisé » avec le projet Shifted.

Après la mort de son groupe Commix, Brewer a transplanté ses débuts britanniques de drum’n’bass pour épouser Berlin. Ce n’est pas le seul à utiliser sa dextérité pour écraser de justesse la techno instrielle : Dax J a connu le même parcours.

Brewer est un réel expérimentateur, jonglant de projet en projet, produisant sur des labels avec l’unique volonté de construire un nouveau paysage sonore.

D.Dan

L’un des headliners de cette prochaine Myst, D.Dan est à mi-chemin entre des grooves bruts, la folie ambulante de samples voix et une techno brûlante.

Lobster Theremin, Arsenik, Amniote Editions et KAOS, le berlinois fait aussi bien fureur dans les labels que dans les boîtes. C’est en tant que résident de la Mala Juntatout aussi queer que la Myst, j’en connais un qui se sentira à la maison – que le DJ brille dans des soirées féroces underground.

LVTL

La Colombienne d’Amsterdam LVTL (aka Leidy van ‘t Leven) est la jeune révélation des Pays-Bas. Restant dans la thématique industrielle de la soirée, c’est dans la techno berlinoise que la productrice puise son inspiration.

LVTL vient d’être annoncée résidente du collectif parisien : on vous laisse découvrir le podcast qu’elle a préparée pour l’occasion.

Sinus O (live)

Musicien, DJ et ingénieur son – Eric le franco-taiwanais revient proposer un live à son public.

Il a joué aux côtés d’artistes de renom comme Blush Response, Boris, DJ Pete, Kobosil, Lakker, Headless Horsemann, Makaton, Phase Fatale, Samuel Kerridge, Sleeparchive, UVB

Uruboros (Catartsis x BigFoot)

C’est la surprise de cette Myst : un duo qui fera ses preuves. Uruboros est la combinaison de Catartsis et BigFoot : qu’ils soient liés par les liens sacrés de la techno, pour le meilleur et pour le pire. Petit passage sur Rinse Radio juste en-dessous.

PHOTO DE LA COUVERTURE : VICTOR MAITRE