ONG POUR DJ – Fondée en 2010, la fondation caritative britannique Last Night A DJ Saved My Life (LNADJ) a pour mission de mettre en relation les acteurs mondiaux de la musique électronique et les organisations qui viennent en aide aux enfants en difficulté dans des pays en situation de crise. Leur méthode : inspirer les personnes à être les acteurs d’un changement positif au sein de leur communauté et ainsi prendre part à un mouvement mondial de plus grande ampleur. Parmi ceux qui soutiennent les programmes de la fondation, on compte des DJs comme Carl Cox ou Louie Vega, les plateformes Beatport, Mixcoud et Loopmasters ou encore le label Warp et l’équipementier Pionnerdj. Si ces valeurs – qui prennent encore plus de sens en ces temps troublés de pandémie – vous parlent, voici plusieurs façons de soutenir l’action de LNADJ, depuis votre smartphone, votre table de mixage ou votre salon.


2020 a été une année difficile pour tout le monde, mais cette nouvelle crise est venue dans certains pays s’ajouter à d’autres préexistantes et dans lesquelles les enfants sont souvent les victimes les plus touchées. LNADJ a donc eu beaucoup à faire, alors même que le secteur de la musique électronique dans son ensemble (DJ, artistes, organisateurs d’évènements), est lui aussi en difficulté. Qu’à cela ne tienne, la fondation (qui tient son nom de ce classique de disco vantant les mérites d’un DJ Salvateur) a malgré tout continué de proposer plusieurs actions, dont la plus importante a été Set For Love.

Notre mission est d’utiliser le pouvoir de la musique pour créer un avenir durable pour les enfants des pays en développement.

LNADJ, fondation solidaire

Confrontée elle aussi à la problématique de la fermeture des lieux de fête pour lever des fonds, LNADJ a proposé comme alternative plusieurs sessions de live stream, au cours desquelles des DJs internationaux ou locaux ont mixé pour appeler aux dons. L’argent ainsi collecté a ensuite été redistribué pour financer divers programmes d’aides aux enfants démunis. Sur l’année 2020, un total de 128 000£ ont ainsi été récoltés, grâce à des sets de qualités dans des styles variés :

Les fans de Carl Cox peuvent écouter son set « Xmas Special », avec cette énergie et cette envie qui lui sont propres, mis ici au service du dancefloor virtuel et de la bonne cause :

Fernanda Martins a également envoyé une heure de techno, où les gros kicks ont été autant d’appels à donner :

Sur un son plus House, le groove de Eats Everything est venu secouer les fessiers pour l’œuvre de charité :

Tout le monde était invité à participer et au total ce sont près de 10 000 DJs qui ont pris les platines pour le hashtag #setforlove  sous lequel vous pouvez retrouver toutes les prestations et ainsi continuer de danser, et de donner, en ce début d’année. L’opération sera vraisemblablement reconduite en 2021 : pour les DJs au grand cœur qui nous lisent, stay tuned sur le site de l’ONG  pour plus d’infos sur comment participer bientôt !

En attendant d’autres campagnes sont en cours, comme « Have a drink on us » dont les fonds levés servent à financer la construction de puits d’eaux potables en Afrique et en Inde, ou « Smiles for life » qui vise à financer des opérations chirurgicales, pour les enfants démunis souffrant de malformation de la fente palatine.

LNADJ a même décliné le concept sous forme de label, avec par exemple ce très réussi remix House du classique qui a donné son nom à la fondation, par Joe Smooth, la légende de Chicago :

Disponible à l’achat sur Beatport, tous les bénéfices des ventes vont à la fondation. S’il vous reste une bonne résolution à prendre pour 2021, choisissez de soutenir LNADJ, la fondation qui fait rimer donner avec danser, pour le bien des enfants défavorisés.


Suivre Last Night A DJ Saved My Life : FACEBOOK / INSTAGRAM