INTERNATIONAL – Teodor Spasov, plus connu son sous alias TØLR ( The Obsession Leprosy Revenge ) est un dj/producteur originaire de Bulgarie. Si vous lisez assidument nos articles, vous avez sans doute déjà entendu parler de lui, notamment pour la sortie d’un Various Artist sur son label Normative, qu’il a lui-même crée en 2019. TØLR propose une techno hard et industrielle caractérisée par des kicks bruts et puissants combinés avec une touche de mélodie. Avec des releases ravageuses sur des labels tel que Pure Hate 000, VNR Agency Records et Falsive Records, le cyborg bulgare, après des mois de travail acharné, dévoile son nouvel EP intitulé Charybdis x Scylla sur le label Wonderlust Group. Allons découvrir ce nouveau projet, qui, je vous le promets n’épargnera aucun d’entre nous.


Un cover magnifique digne d’une affiche satanique, le décor est planté d’entrée de jeu ! Le nom de l’EP Charybdis x Scylla fait référence aux deux monstres marins de la mythologie grecque. Charybdis étant perpétuellement affamé et Scylla une nymphe transformée en monstre terrifiant. Un programme épicé vous attend avec six tracks dévastateurs et imprévisibles dont trois remix réalisés par des experts en matière de techno industrielle, j’ai nommé BRÄLLE, Discarnate et Ex_Machina. C’est parti pour une immersion dans le monde terrifiant et belliqueux de TØLR.

On démarre fort la découverte de cet EP, avec un premier track destructeur made in TØLR. Intitulé Dead Land, c’est une piste taillée pour les entrepôts à grande échelle que nous propose le producteur. Des kicks puissants et bruts font ressortir au morceau une ambiance apocalyptique, le tout agrémenté d’une vocale terrifiante de zombie, qui réveillera les derniers morts vivants encore présente sur la terre morte.

On respire un bon coup et on enchaine avec le deuxième volet de cet EP. Une nouvelle masterpiece du bulgare déguisé en arracheur de têtes. TØLR nous pond une nouvelle piste incrustée dans le brut avec ses kicks agressifs et grésillant au rythme de croisière effréné. Un véritable missile de guerre qui en laissera plus d’un sur le banc de touche. Le producteur tape une nouvelle fois dans le mille pour le plus grand bonheur de nos tympans.

Sorti en avant-première sur son label Normative, TØLR nous expose toute sa justesse technique au travers de ce nouveau banger.  Le rythme est un poil plus lent que les deux précédents tracks mais les basses sont néanmoins percutantes. Les sonorités sataniques accompagnées d’une vocale tout droit tiré d’un film d’horreur n’enlève en rien l’ambiance lugubre et démoniaque qui règne tout le long du morceau. Welcome to the hell 😈

Place maintenant à la deuxième partie de cet EP avec trois remix de trois artistes qui ne sont pas venus faire dans les sentiments. Le premier est un remix de Dead Land signé Discarnate. Originaire d’Australie il est également très actif dans la promotion d’évènements orientés techno industrielle dans son pays. Le style du producteur est caractérisé par un esthétisme intransigeant de la violence rythmé par des percussions agressives et boursouflés. C’est exactement ce que l’on retrouve au travers ce remix avec l’ajout de sonorités distordues par rapport à l’original mais avec la même envie de distribuer parpaings sur parpaings.

Découvrons le deuxième remix de cet EP et c’est le talentueux Ex_Machina, résident chez Voight-Kampff qui prend les commandes. Fasciné par les labels des années 90, il trouve son inspiration dans les sonorités ravy agrémentées de gros kicks industriels dont il reproduit le même schéma dans la plupart de ses tracks. Ce nouveau remix de Everything As Before ne déroge pas à la règle, avec des basses aussi puissantes que l’original, mais avec l’ajout d’une mélodie à tendance ravy. Coup de cœur de la redac’ !

Remix final et pas des moindres. Né et élevé dans la scène métal et hardcore dont il puise son inspiration, BRÄLLE est ce genre d’artistes touche à tout. Avec une techno aussi dark que son compère TØLR, c’est donc naturellement que ce dernier lui a proposé de poser sa pierre à l’édifice. Un remix de Nighmare Of Hell avec des kicks et une atmosphère plus sombre que l’original. Le rythme reste néanmoins le même. Joli travail du producteur qui sera à suivre de près au cours de ces prochains mois.

Et pour ceux qui ne seraient pas rassasiés de kicks industriels après l’écoute de cet EP, voici en exclus le podcast de TØLR tout chaud sorti il y a quelques heures seulement sur le label Wonderlust Group. ENJOY !


Se procurer l’EP : BANDCAMP

Ecouter l’EP en entier : SOUNDCLOUD

Suivre TØLR : SOUNDCLOUD / FACEBOOK / INSTAGRAM