La part de mystère qui entoure Kobosil est entière. Producteur discret, non accoutumé à la promotion, on sait peu de choses sur lui mise à part qu’il est allemand. On ne sera également pas en mesure de vous communiquer la date sortie de RK3, son premier EP (1er avril prochain à priori). Nous, on l’avait connu via Audionite, l’autre bonhomme qui avait promu son poto l’année dernière pour notre plus grand plaisir. Checkez d’ailleurs l’article qu’on vient de consacrer à son EP No Good.

Pour son baptême, Kobosil lâche donc 4 tracks sur…aucun label pour le moment (du moins non communiqué aussi). RK3 ressemble davantage à un essai techno qu’à un EP bourin, preuve en est avec Plant 5, track sauvage et lente, qui accompagnera parfaitement vos pulsions les plus guerrières. Emil vous emmène dans une vieille rave situé dans un sous-sol/salle de shoot au milieu des années 90. Acid et espacé. Less pourrait être décrit comme le track chelou de cet EP, sorte d’assemblage de signals perdus d’un ordinateur misérable. Pas du tout club, flippant même. Think & Think clôt l’EP, incroyable track club qui rappelle le taf des compères anglais. Froide et suante à la fois.

Bref, un EP qui donne envie de foutre le bordel dans une usine désaffectée. Avec le risque d’y voir beaucoup de gens pâles…

Il a déjà reçu la bénediction de Blawan, c’est pas rien…

[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/playlists/4088192″ params= » » width= » 100% » height= »450″ iframe= »true » /]