6   +   6   =  

THROWBACK TUESDAY – En 1994, Paul Hazel sort King of Sleep. Le disque et l’artiste sont certainement aussi peu connus l’un que l’autre. C’est pour cela que Delighted souhaite vous en parler.

Qui est Paul Hazel?

Un anglais. Aujourd’hui prof dans une école du septième art au UK. Hier producteur de musique électronique. Paul est un musicien avant d’être un teufeur. S’il se tourne vers la techno, c’est parce qu’il voit dans cette musique le parfait canal pour transmettre toute l’énergie positive qui déborde en lui.

Le son cosmique de King of Sleep

Le disque comporte un morceau par face. Deux bombes. Des deux côtés, ça déboule à 150 bpm, et malgré ce rythme rapide, l’ambiance créée est extrêmement douce et délicate. Le paradoxes sont souvent géniaux en techno. Ce disque en est la preuve: un rythme de hardtek mais des sonorités légères comme la rosée sur des feuilles d’ortie en Auvergne. Le tout crée une atmosphère cosmique, une musique transcendantale faite à la fois pour danser et pour planer. Voyez plutôt.

Test Pattern
Bush Run