INTERVIEW – C’est en boucle depuis ce mercredi 28 avril que nous écoutons Feelin Lonely. Nouveau single signé BACCUS, Feelin Lonely a aussi eu le droit d’être remixé par le prodige LEO POL. Enfant de la House et du Groove, Baccus a pour talent de faire des déclarations d’amour à travers chacun de ses sons. Pour cette nouvelle sortie, c’est à la House et notamment celle d’Angleterre qu’il exprime son amour. Pour l’occasion de cette sortie, nous sommes allés à sa rencontre.


FLORA : Salut Baccus, très enchantée ! Je te remercie également de prendre le temps de nous répondre. Peux-tu nous parler de toi en quelques mots, nous raconter tes premiers pas dans la musique électronique ?

BACCUS : Salut ! Merci à vous pour l’invitation ! Je m’appelle Baccus. Je suis dj, producteur, patron du label Groovytude Records, organisateur de soirées, résident au Spot Club à Rouen et résident pour la radio Maxximum ! J’ai commencé très jeune dans la musique électronique avec les Daft Punk. J’ai vu le clip de Michel Gondry « Around the World » passer un mercredi matin à la télé avant d’aller en centre de loisirs. Depuis ça ne m’a plus quitté ! J’ai commencé à vraiment mixer quand j’avais 17-18 ans dans des champs, des caves, des forêts etc… Je faisais beaucoup de techno et je suis ensuite revenu à mon premier amour : la House.

Baccus

F : Quel(le)s ont été les premiers artistes qui t’ont donnés l’envie de te lancer dans la production ?

B : C’est venu avant tout par le rock ! Plus jeune j’écoutais énormément Jimmy Hendrix donc j’ai commencé à vouloir composer des morceaux de guitare. Ensuite, j’ai commencé à vraiment m’intéresser à la production électronique en écoutant des artistes comme Aphex Twin, James Blake (les premiers morceaux Dub), ou encore Boards of Canada. J’étais vraiment dans la recherche de comprendre comment ils produisaient. Puis, je suis revenu à mes premiers amours de la House et de la Minimale grâce à des artistes comme Kerri Chandler ou Ritchie Hawtin.

F : Dans quel contexte as-tu produit ton single Feelin Lonely ? De quoi t’es-tu inspiré ?

B : Je l’ai créé pendant le 2ème confinement. Je me demandais ce qu’on allait devenir et surtout, dans quel état d’esprit pouvaient être les gens du milieu de la nuit. J’ai donc tenté un morceau qui pouvait sonner à la fois mélancolique mais aussi plein d’espoir. Les paroles se questionnent sur ce que l’on devient lorsque la fête s’arrête et qu’il n’y a plus ce côté strass et paillettes

Baccus

F : Pourquoi avoir choisi Leo Pol pour un remix de ton single Feelin Lonely ?

B : C’était sincèrement une évidence pour moi de demander à Leo Pol, que je connaissais déjà depuis quelques années. Je voulais quelqu’un qui pouvait prendre des risques et se lâcher tout en respectant la vibe du label. J’avais envie de quelqu’un de fun et j’ai clairement trouvé la perle rare ! 

F : Tu es aussi le fondateur du label Groovytude Records. Comment t’es venue l’idée de le créer ?

B : On est parti du constat qu’on voulait faire des fêtes qui nous ressemblent. Avec ma team, on voulait avant tout faire des soirées basées sur le groove, où on pouvait jouer notre son et s’amuser entre potes. Quand on a vu que les soirées marchaient vraiment bien, on a décidé de rajouter la touch des déguisements. C’était clairement notre idée de base et clairement la base de toute nos soirées maintenant !
Ensuite est venue l’idée du label. J’avais envie de pouvoir composer ma propre musique sans devoir suivre les codes d’un label pour être sûr de signer. Je voulais être libre sur la création, mais aussi la façon de communiquer et surtout partager un peu plus que ma musique. J’ai vraiment l’impression de partager un bout de moi à chaque fois.

F : Quels ont été les premiers artistes que tu as signé sur ton label ?

B : Malgré les centaines de démos qu’on a pu recevoir, on a voulu être très pointilleux sur les artistes qu’on voulait signer. On essaie vraiment de garder une vibe bien groovy, house avec des intonations minimales avec un petit zest de folie. C’est vraiment ça qui va faire la différence pour qu’on signe un morceau. C’est pour ça qu’on a signé Baka G, qui sort son premier EP chez nous en mai. C’est une artiste complète, extrêmement talentueuse et qui a totalement su partager sa vibe musicale dans ses morceaux. Elle est l’âme même des artistes qu’on recherche aujourd’hui !

baka g
Baka G

F : Si tu pouvais organiser un événement, dans un monde où la COVID-19 n’existe pas et budget illimité, que ferais-tu ?

B : Je ferai un festival de midi à minuit en plein champs avec un énorme sound system. La règle serait de venir obligatoirement déguisé ! Si on ne veut pas, il faudra se voir refuser l’entrée de la soirée… Jusqu’ici rien de plus simple. Mais au niveau du Line Up je mettrai Daft Punk en tête d’affiche pour un live d’adieu complété par tous les artistes qui ont fait la house et la french touch dans le monde

F : Le son house / groovy que tu écoutes en boucle en ce moment ?

B : Room 5 Think About you !

Petit souvenir d’un weekend en Bretagne. Ça me rappelle les vacances !


À suivre de près
Baccus : FACEBOOK, INSTAGRAM, SOUNDCLOUD


Groovytude Records : FACEBOOK, INSTAGRAM, SOUNDCLOUD