Une nouvelle fois, la machine du moulin rouge nous avait concocté un plateau alléchant ce samedi dernier, avec le débarquement de la soirée InParadisium, soit un avènement d’une techno saignante, mais ô combien efficace.

Un plateau relevé avec notamment les présences d’EmptySet, Ancient Methods, Surgeon (s’il vous plaît), et la venue de Mondkopf, que certains d’entre vous avait déjà pu voir au Rex précédemment.

Allez hop, retour donc sur cette soirée où nos tympans (et nos corps) s’en souviendront encore.

 

1h

On arrive à la Machine, et découvrons la timetable de la soirée. Damn, on aura déjà manqué une partie de la prestation d’Emptyset…. alors, vite, vite, on se retrouve au Central, pour rapidement prendre la température….

photo (2)

Le stage est assez clairsemé… Surprise? pas forcément. Les oreilles les plus avisées auront réservé leurs forces pour les trois autres guests de la soirée..

Mais au final, que dire d’Emptyset?

Un set bien mené, qui te donne l’eau à la bouche, et qui te montre que la soirée sera forte (très forte, en fait) en basses.

Une belle mise en bouche on pourra dire!

1h30

La salle se remplit à vue d’oeil… Le live qu’on attendait est bien là, et le public s’est donc passé le mot : c’est avec Ancient Methods que la soirée va commencer.

La “cacophonie” et l’impression d’avoir les tympans en sourdine laisse place à une vraie “symphonie techno”. Entendez par là un bref retour où nos raves avaient les basses saturées, des spots qui vous claquent les yeux, le tout avec un public hétéroclite, où se mêlent en début de fosse les technophiles en manque de basses et en fond de salle les badauds intrigués par cette soirée “techno-paradisiaque”


 

Au détour d’un spot, qui voyons nous, arriver sur le stage?

Oui, c’est lui… Il prend la mesure du stage, se règle, se prépare, … mais de qui parle t on au juste?

D’un monstre, d’un rouleau compresseur techno : Mr Surgeon ! Et sans bruit, le stage se gonfle, les gens s’amassent, au rythme des basses de la fin du live d’Ancient Methods (qui auront eu le bonheur de nous rappeler quelques sons venant tout droit d’un certain Len Faki), pour accueillir celui qui mettra KO l’ensemble de la salle.

photo (4)

 

2h30

C’est parti, Surgeon, ou le DJ aux (déjà) plus de 20 ans d’activité prend place sur le stage de la Machine qui, pour l’occasion, se pare d’un rouge réconfortant

photo (3)

Pour ceux qui n’ont peut être pas eu la chance de connaître une performance de Surgeon, ou ceux qui n’en ont jamais encore entendu parler, ce qu’on se dit, c’est que des images valent bien mieux que des mots, pour illustrer ce que ce monsieur est capable de faire…

Alors, ouvrez grands vos yeux et vos oreilles, c’est parti pour quelques séquences sélectionnées par Delighted!

 

 

Au final, un grand, gros, long, très bon set, qui en aura laissé plus d’un (dont moi) sur le carreau, mais qui aura le bonheur de combler un stage plein à craquer!

 

Il y a eu aussi un autre grand DJ qui est passé, ce soir là, comme je vous l’ai dit, en la personne de Mondkopf…. Malheureusement, et vous m’en excuserez je l’espère, mon corps m’a malheureusement dit stop… Trop de bonnes basses m’ont traversé, ce qui a mis mon corps dans une transe certaine mais meurtrière… Je ne peux donc malheureusement pas vous relater sa performance, Surgeon m’ayant littéralement achevé.
En tout cas, vous pouvez d’ores et déjà vous rapprocher de la Machine (qui concocte déjà ce week end une nouvelle soirée haute en basses et en couleurs), et d’Inparadisum, qui a eu le mérite de proposer à l’ensemble du stage une soirée techno-marathon digne des meilleurs!

Alors merci, et à très vite pour un nouveau report!