Vendredi 31 janvier, le collectif Improvist invite le producteur allemand Thomas Melchior au Petit Bain, deux semaines après leur soirée d’anniversaire célébrée en grande pompe au Showcase.

Partagé entre Londres et Paris il y a deux ans, Improvist organisait ses soirées d’un côté puis de l’autre de la Manche. « C’est compliqué d’organiser des soirées à Londres quand tu n’y es pas vraiment implanté », raconte Martin à l’origine du projet. Improvist s’est alors recentré sur Paris et avec le Panic Room, les soirées ont trouvé une résidence à l’est de la capitale. « En deux ans, on ne pensait pas progresser si vite », avoue Martin. Un projet commun avec le label portugais Pluie Noir a fait avancer le collectif. Pluie Noir, première maison de disques à dévoiler le talent d’un Petre Inspirescu, propose à ses débuts des podcasts de musique expérimentale, « pas forcément dansant ». Mais les deux collectifs accordent leurs violons et organisent des soirées, des podcasts et le Spot Bleu, sorte de Boiler. La ligne musicale est éclectique : house, techno méditative, sonorités expérimentales.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/129693304″ params= »color=ff6600&auto_play=false&show_artwork=true » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

En quelques mois, leurs soirées réunissent des centaines de personnes, depuis les Crayères de Montquartiers avec Vlad Caia et Nathalia en juin 2012 jusqu’au Rex Club cet hiver, en passant par le Sonar à Barcelone l’été dernier. Les figures se font remarquer. Celles de Cleymoore, fondateur de Pluie Noir installé maintenant à Paris, de Marc Milner le jeune résident des soirées Improvist, ou de Radiq, fantasque artiste japonais, chef d’orchestre, compositeur, dont les lives techno mélodieux impressionnent.

Et après deux années d’entente, Improvist – qui devient une agence de booking – et Pluie Noir fusionnent. Leurs projets ne manquent pas : les releases de Fumiya Tanaka, de Cleymoore (notamment remixé par Thomas Melchior) et de Marx Trukker, jeune Allemand remarqué outre-Rhin, dont la preview est tout juste disponible (ici).

Les évènements vont se multiplier ces prochains mois : le 14 février, Jan Krueger viendra animer l’Improvist. Puis Pluie Noir se produira au Club der Visionäre à Berlin au printemps. Enfin, associé à plusieurs collectifs, Improvist organise en septembre prochain un festival musical et conceptuel sur le modèle de Burning Man ou de Bellastock dans une ancienne dynamiterie à Fontainebleau. Après deux années house, techno et experimental, l’objectif d’Improvist ne change pas, rappelle Martin : « s’amuser en écoutant de la bonne musique. » Au Petit Bain, Thomas Melchior fêtera sa collaboration avec le label portugais Xquisite aux côtés de David Garrine, Cleymoore et D.I.E.M.

Delighted vous fait gagner des places pour cet évènement ici.

Jetez donc un coup d’œil sur leur page facebook ici.