BRUT – Nouvelle découverte et pour le coup, on a été tapé dans le dur. Paris n’a qu’à bien se tenir puisque débarque dans nos enceintes un tout jeune label lyonnais SERIAL NIGHTMARE SELLER. Enigmatique et mystérieux, c’est en marchant sur la pointe des pieds que nous sommes allés écouter leur premier cauchemar produit par une étrange THERESA. Frayeur et sueur froide dans le dos, prochaine soirée dans un cimetière on y sera. GHOST IN !


Avec un tel nom, on se doute que leur sortie ne sera pas du chocolat mou enrobé de glaçage framboise. C’est d’ailleurs ce qui nous a titillé et on a voulu découvrir les profondeurs de I was born in a black hole but the light inspires me EP.

Trois tracks made in Berlin et sortis d’outre tombe promettent puissance et force puisque The Vision Of The Temple ne laisse aucune chance lors de son écoute. theresa délivre ici une réelle frayeur sur fond de kicks et mélodie tout aussi sombre.

What the Dead Say joue le jeu et envoie salement les basses, on entend les grincements et peut-être les ténèbres qui tentent de nous passer un message. La rencontre avec Satan n’est plus très loin, Glasmartre nous ouvre les portes et ça fait du bruit.

                Le chatiment ne sera que délivrance.


Suivre S.N.S : FACEBOOK / SOUNDCLOUD / YOUTUBE