8   +   2   =  

Le porto-londonien Hugo Paixao est revenu en novembre avec de la balle rebondissante. Rat Man est atmosphériquement Deep et globuleusement Bouncy, combinaison Techno dégustable en 1re partie de set, histoire de faire une brasse posée sur la piste avant de nager le crawl musclé. Le remix de Cari Lekebusch est légèrement plus riche mais reste dans l’ombre de l’original pour son manque d’authenticité. Paradoxalement plus consistant, c’est donc le 1er des deux rats qui file dans mon panier.
Maintenant, jugez par vous-même.