BIRTHDAY – Pas d’anniversaire sans cadeau : pour fêter dignement ses 5 ans, PONT NEUF nous gâte en nous offrant ce magnifique Various de 12 tracks, disponible en double vinyles et digital depuis le 23 avril. Dans la deuxième partie de cette « Spéciale 5 ans Pont Neuf », Delighted est donc allé demander directement aux artistes de raconter chacun leur morceau, avec une simple question, identique pour tous: « Peux-tu nous parler de ton titre sur Hexagonal Club Vol.2 ? ». Vocabulaire culinaire, X-Wing, consoude (?!) Leur réponses n’ont pas manqué d’imagination

__________________________________

Flabaire : « ‘Sleeve’ est un morceau que j’ai réalisé (en partie) avec la suite de plugins Roland Cloud et qui donc reprend des sons d’instruments mythiques de chez Roland, la TB-303, le D-50, et la TR-909. »

Tour-Maubourg : « C’est un morceau de house assez classique, avec une vibe très US house, avec des inspirations partagées entre Nervous Records, Mike Huckaby et Boo Williams. »

Cosmonection : « J’ai voulu créer un morceau qui ressemble au mouvement des vagues qui viennent s’écraser contre le rivage. Quelque chose d’un peu plus club qu’à mon habitude avec un groove crée à la Tanzbar et les nappes et la ligne acid du Juno 106. »

Madcat : « C’est un morceau que j’ai composé il y a 5 ou 6 ans, pendant une nuit très productive. Il m’a été inspiré lors des vacances plusieurs années de suite à Formentera, une petite île en face d’Ibiza. Le titre de morceau et un hommage à une de ses plus belles plages. On n’avait jamais trouvé la bonne sortie pour ce morceau avec Thomas, cette nouvelle compile apparaissait comme le meilleur support pour le partager enfin. »

KX9000 : « J’ai essayé de faire un truc un peu classe ambiance Lupin III ou Cowboy Bebop mais qui donne quand même envie de taper du pied dans un futur club ou lorsque tu arnaques tes amis en jouant aux cartes. »

Calmos : « La consoude c’est une plante magique que je ramasse partout. L’été dernier j’ai bêché le dancefloor d’un mini festival qu’un pote organisait pour en ramener dans mon jardin. L’un des rares souvenirs de dancefloor de l’année que j’avais en tête quand je faisais ce track ! »

Fasme : « Turbo Blaster, c’est une joyeuse ballade en X-wings entre Tatooine et Jupiter. Ou plus simplement un track acid retro wave pour bouger ses seufs à poil sur la plage. »

Herr Krank : « En entrée le chef vous propose la rythmique club classique accompagnée de sa ligne de basse aux inspirations funk. Le plat, un zest plus gourmand, est composé de 4 accords optimistes néanmoins délicats nappés d’une émulsion au PH élevé. Enfin, quelques mesures de piano se joindront à un motif de synthétiseur tourmenté pour conclure ce céleste voyage. »

THEOS : « J’ai composé « Wanna Go Out » lorsque j’étais à Londres en Octobre dernier. La production de ce titre dynamique, caractérisé par sa basse très deep et prononcée, n’a cessé de me motiver à sortir, en club, en festival. Je l’ai donc appelé ainsi pour manifester mon envie de refaire des soirées malgré cette dure période à laquelle on fait face. »

Saudade : « Kaléidoscope est un morceau assez droit au but, plutôt fait pour le peaktime. C’est un concentré de mes écoutes microhouse de 2018 allié avec des stabs plus deep. J’ai fait ce morceau dans ma chambre d’étudiant à Rio il y a deux ans avec beaucoup (beaucoup) de café. »

Berzingue : « C’est un track un peu plus rave que ce que j’ai l’habitude de faire avec une basse un peu acid et une section rhythmique bien présente. Les frères Briziou (de bons potes proches du label) étaient passés me voir au studio, pour les faire marrer j’ai commencé une ligne à la 303 et en une demi-heure le gros du morceau était plié. C’est plutôt un track « live », c’est-à-dire que j’ai construit ça avec des machines au studio qui étaient séquencées entre elles : moog subphatty, elektron model cycles, 606, juno 106, et j’ai enregistré ensuite des pistes longues en jouant sur des modulations pour garder ce côté live. »

Vitess : « Pour ce track je suis parti des vocals Vocoder. L’idée derrière était de faire un track assez électro dans la couleur musicale et le rythme. J’ai ensuite essayé d’ajouter le lead un peu trance qui amenait le track dans une autre atmosphère. »

A écouter également pour les plus curieux, la preview complète de la compil, entrecoupée d’une interview d’Etienne de Crecy sur l’évolution de la musique électronique en France. Authentique et passionnant.

Hexagonal Club Vol. 2 est disponible sur toutes les plateformes et en double vinyle sur le Bandcamp de Pont Neuf. Un disque riche, profond, dancefloor et deep, dont chaque morceau colle à l’identité du label et prolonge ce que celui-ci raconte en musique depuis 5 ans et on l’espère pour encore longtemps encore.

___________________________________

Suivre Pont Neuf FACEBOOK / INSTAGRAM / SOUNDCLOUD / BANDCAMP