À l’occasion de la célébration des 25 ans du pape de la techno française, 2 villes en Europe ont été choisies : Paris, et Manchester.

Retour sur l’étape française d’une soirée qui peut s’ériger comme soirée référence, tant cela nous avait manqué ces derniers mois….

 

Jeudi :

 

Depuis le début de la journée, échange de compte à rebours en minutes entre deux delighters.

 

 

Et oui, la pression monte… Mr Laurent Garnier célèbre ses 25 ans de carrière le lendemain, dans ce bel écrin qu’est le Rex.

Et à événement exceptionnel, cover exceptionnelle de Delighted.

Cette fois ci, ce n’est pas le report d’un delighter, mais de trois, en l’occurrence Justine, Julien et Victorien.

 

 

Vendredi :

 

Journée de travail difficile. La soirée s’annonce comme de plus en plus imminente.

Hop, on range les affaires, on se jette dehors, et on lance le before.

Objectif : atteindre le rex, plein comme un œuf après des salves de préventes écoulées en temps record!

 

23h30 : Chacun se positionne dans la file.

Il n’est pas encore minuit et les queues sont déjà denses!

On sent la joie, on sent les sourires et les bonnes vibrations de ceux qui sont la pour célébrer l’anniversaire de l’auteur de « Crispy Bacon« …

 

Minuit :

Vestes et manteaux aux vestiaires, on s’attarde sur un rex très « birthday » oú le plafond cohabite avec une centaine de ballons et les murs floqués du numéro magique du soir : 25.

Pour les plus gourmands, on n’hésitera pas à s’arrêter au stand de barbe à papa, juste à côté du bar!

 

 

On entre donc sur le terrain de jeu… Le Rex est encore vide pour le moment, mais il y flotte déjà une petite ambiance qui laissé présager une soirée pas comme les autres…

Et puis, le voilà, dans sa loge de verre, Laurent Garnier s’échauffe.

Petit warm up d’une demie heure, où au passage nos tympans se délectent sur « St Germain » le temps de faire en sorte que le Rex devienne plein et c’est parti… En attendant, le Rex nous a reservé une nouvelle surprise… Bonbons pour tout le monde!

 

25 ans de carrière condensés en près de 9heures de mix, ça donne forcément une soirée bien éclectique, où on passe du chilly, au plus hard, en n’oubliant pas de lourdes lignes de basses..

Et la magie prend!

 

3heures :

La salle est bondée, il fait chaud, il fait bon, et on ne remarque que de belles choses sur l’ensemble des visages d’un public dont l’âge moyen montre qu’on est entre puristes : des sourires, des mines réjouies, des gens qui dansent avec tout le monde… Ah que c’est bon de voir ça!

Une vraie envie de communier tous ensemble sur des sons qui nous parlent, pour un DJ qui nous a fait vibrer pendant 25 ans, dans une des places fortes de la techno française… Un bonheur, la preuve en images!

 

4h30 :

Les cousins de Tsugi quadrillent le Rex, caméra au poing.

Non, on n’est toujours pas fatigués. Et Laurent non plus d’ailleurs ! On voit par contre les premiers danseurs qui rendent les armes, exténués, mais heureux.

Le rythme s’accélère, les BPM aussi. Attention aux basses, elles remuent vos tripes joyeusement… Et les étoiles dans les yeux se remplacent par des éclairs de spot, tout aussi jouissifs les uns que les autres.

Et quand Laurent Garnier prend les commandes du Rex, ça donne quoi?

Un petit rappel de circonstances, ponctué par « On est venus pour fêter quelque chose non? » et hop,un « open bar » de 20 minutes, aux frais de son altesse! Rien de tel pour vous faire repartir de plus belle!

 

6h30 :

Les trois quarts de la salle nous ont quitté, enchantés par les beats bien connus de Laurent et ses solos saxos qui vous font décoller dans un autre univers…

Laurent est il fatigué vous me direz? Encore une fois, que nenni! Il a eu beau s’être chauffé la veille à la Machine et la journée du vendredi sur le Mouv, il est là, à nous inonder de sons très old school, mais diablement efficaces!

 

 

7heures :

Comment ça, le mix devrait se terminer? comment ça, des personnes commencent à piquer du nez?

Hop, Laurent nous annonce une heure de mix cadeau!

On lève les bras, on se chauffe, et zou, c’est parti pour une dernière heure de son nettement lourd!

 

8heures :

Nous ne sommes plus qu’une petite trentaine à laisser nos corps onduler sur les ondes de Laurent Garnier… Il doit fatiguer, mais il est invincible ce soir!

Mais, comme toute chose a une fin, il est temps de lâcher les platines…

Il est 8h15, quand les irréductibles fêtards entonnent, en choeur, un joyeux anniversaire à Laurent.

Et oui, le public rend hommage à celui qui nous a fait vibrer pendant près de 9 heures!

 

Les lumières du Rex se rallument… Aux mines extasiées par cette grande soirée s’ajoutent de belles cernes… Mais un dénominateur commun pour tout le monde : un sourire jusqu’aux oreilles, des images de fou plein la tête, et des tympans dans un coton… magique!

Pour notre part, pour nous, Delighters, cette soirée était incroyable, et nous donne droit à un repos bien mérité.

 

Alors à présent, passons aux remerciements, qui vont bien évidemment au grand, au très grand Mr Laurent Garnier!

Une nouvelle fois, au nom de la Delighted, et au nom des gens qui étaient présents, un grand merci, un grand bravo.

Un quart de siècle de carrière, peu peuvent s’en vanter. Et on espère clairement voir encore beaucoup de belles productions sortir des platines.

Pour LE pape de la techno française, nous avons été bénis!

Et quant à la « cathédrale » qui nous a accueilli… Merci au Rex!

Un événement bien, très bien géré, des équipes au bar qui en plus d’avoir le sourire, étaient déchainées, une piste qui rassemblait tous les amoureux de techno, un sourd system qui a tenu bon malgré les « agressions » sonore ô combien délicieuses pour nos tympans… De mémoire de Delighter, on n’avait pas vu une telle soirée depuis TRES longtemps! Et nul doute que cet anniversaire peut s’imposer comme une des plus belles soirées de l’année.

Messieurs dames, Paris renaît, par le biais de cet anniversaire, et de très belles soirées arrivent pour très bientôt!

 

Enjoy d’avance, et encore une fois, MERCI et happy birthday, Mr Garnier

 

PS : petit cadeau Delighted!

Nous avons pensé à vous, qui n’avez pas pu vous y rendre… et à vous, qui avez eu les tympans extasiés pendant cette soirée… Voilà le set de Laurent!