VARIOUS ARTISTS – Frappé Records où le label qui porte si bien son nom. En effet, en mai dernier sortait le premier EP « Fête en l’air », une various artists qui nous avait déjà bien expliquée ce qu’est l’esprit du label. Également considéré comme la « New French Wave » par Traxsource, Frappé Records a décidé de nous en mettre plein les oreilles une nouvelle fois. Sorti le 23 octobre dernier, ce deuxième EP « Roller Cluster » n’a aucun défaut excepté qu’il nous est impossible d’arrêter de danser depuis la première écoute.


Pour cette raison, on a souhaité rencontrer les cofondateurs Basile de Suresnes et Ten Fingerz ainsi que les artistes qui ont participé au projet.

Label porté par la passion de la musique électronique à la française, habité par l’énergie du dancefloor, et motivé par l’envie de produire des artistes à l’oreille rare et au son stylé.

– Frappé Records

Tout d’abord merci beaucoup de prendre le temps de nous répondre, ça fait plaisir !

FLORA : J’aime beaucoup le jeu de mot entre “Cluster” et “Coaster” dans le titre de l’EP. Comment vous est venue l’idée ?

Basile De Suresnes : Pour cet EP, on avait des tracks très « good feelings », bien summer… Et on s’était dit que ce serait cool d’avoir une cover un peu colorée, en mode couché de soleil sur la plage. Il y a ce côté rétro également que nous voulions faire ressortir, donc on s’est dirigé vers une vibe miami beach années 80’s avec des gars en rollers. Et tout comme pour le premier EP, le jeu de mot est venu tout seul : « Roller Cluster » plutôt que Roller Coaster , la période s’y prête bien et on en rigolera d’ici quelques temps !

Ten Fingerz : C’est Basile qui nous a trouvé ça, ça m’a tout de suite fait marrer. C’était au moment du bouclage, quand tu pouvais pas mettre un média sans entendre le mot Cluster (cette semaine c’est reconfinement par exemple le mot à la mode). C’était bien venu de jouer un peu avec ce terme sur-utilisé, de le dé-corréler de son sens un peu dramatique pour l’associer à quelque chose de frais comme notre EP.

F :  Comment avez-vous choisi les artistes avec qui collaborer sur ce projet ? Pour quelles raisons ?

Baz : Pour ces Various, nous souhaitions produire à la fois des artistes à la notoriété bien installée et que nous suivons depuis longtemps, avoir une ou plusieurs « têtes d’affiche » qui peuvent porter le projet par la qualité de leurs tracks et par ce qu’ils représentent auprès de la scène. Et nous avions également le souhait de les associer à des artistes plus « en devenir » mais dont le travail et tout aussi quali. Et puis, ça nous plait d’imaginer des compiles où nous associons des artistes qui n’auraient pas forcément l’occasion de bosser ensemble.

Ten Fingerz : On savait quelle DA on voulait pour celui-ci, donc on a listé les artistes avec qui on voulait bosser et dont l’univers collait à ce qu’on avait en tête. On a envoyé quelques messages et ensuite ça s’est fait assez naturellement avec ceux qui ont collaboré. On est ravis qu’ils aient dit oui !

F : Quel(s) message(s) souhaitez-vous transmettre au travers de cet EP et votre label en général ?

Baz : À travers cet EP, nous cherchons à montrer une autre facette de Frappé.

Ten Fingerz : Le seul message du EP ce sont les 5 tracks, s’ils donnent envie de danser c’est gagné. Et d’ailleurs c’est un peu pareil pour le label : sortir du bon son pour danser, ça reste l’essence de cette musique.

F : Quel(s) message(s) souhaitez-vous transmettre à travers vos sons de l’EP ?

Georges : Que du love <3

Robby & Stupid Flash : Freedom & Peace

F : Qu’est-ce que le jazz, la funk, la house et le groove vous évoquent ?

Ten Fingerz : La house prend toutes ces musiques et les transforme en 4 to the Floor électronique, mais l’énergie de danse est souvent la même. À des époques différentes, avec des moyens différents, mais il y a une certaine filiation.

Georges : Beaucoup de plaisir !

Robby & Stupid Flash : La danse !!!

F : Qu’est-ce qui vous inspire le plus avant de produire ?

Georges : Des sentiments qui peuvent être induits par des expériences de vie (bon en ce moment il n’y en a pas des masses haha) ou sinon le cinéma m’inspire beaucoup. Finalement pas mal de choses, ça peut être à l’écoute d’un album, en laissant vagabonder ma pensée, à la lecture d’un livre, en regardant par la fenêtre…

Robby & Stupid Flash : Le soleil et l’herbe.

F : Grands diggeurs que vous êtes, quelle est la meilleure façon de chiner, chez le disquaire et/ou sur le web ?

Baz : De mon côté, je cherche plutôt par label. On peut souvent identifier la « patte » d’un label. Et en fonction de mon mood ou de la soirée que je prépare, je vais aller vers telle ou telle écurie car je sais que je devrais trouver tel type de son. Ça m’arrive également de découvrir un artiste et d’éplucher tout son catalogue.

Ten Fingerz : mon plus grand kiff ça reste d’aller dans les shops, juste digger tout l’aprem, écouter des trucs improbables, en avoir plein les pattes et squatter une platine pendant 2h, demander au patron qu’il me sorte des trucs obscurs de son crû (Mazen chez Techno Import si tu nous lis haha). Et exploser mon budget à la fin !

Georges : En regardant les crédits sur les albums j’ai découvert plein de nouveaux artistes, musiciens, producteurs incroyables. Sinon un peu comme tout le monde, en me perdant sur Youtube, Soundcloud, Traxsource, Spotify

Robby & Stupid Flash : Partout où il y a du son on diggue !!!

F : Si vous aviez pu produire un son en particulier d’un autre artiste, lequel ça aurait été ?

Ten Fingerz : la liste est beaucoup trop longue !

Georges : Superpeople de Sunlightsquare : Un morceau incroyable !

Robby & Stupid Flash : Reach Out de Georges Duke.

F : Le son groovy/funky/jazzy que vous saignez en ce moment ?

Georges : La version live au Madison Square Garden de Back Pocket par Vulfpeck ! Tout est magnifique, du début full acapella jusqu’au triple solo de clarinette à la fin !

Robby & Stupid Flash : « Ddoje Facce » de Nu GUNEA

F : Si vous pouviez passer une soirée avec un artiste de la scène électronique française, Frenchtouch ou non, ça serait qui ?

Baz : Flat Eric directos !

Ten Fingerz : Mézigue, parce que je suis sûr qu’en vrai c’est mon voisin qui promène son chien en écoutant Dalida. Je t’ai démasqué mec.

Georges : Thomas Bangalter pour sûr !

Robby & Stupid Flash : Jeff The Fool, apparemment il est accessible.

F : Imaginez que le COVID-19 n’existe plus le temps de 24 heures et que vous pouvez organiser un événement, avec budget illimité, que faites-vous ?

Baz : Ah Forcément, une frappé night avec tous les artistes qui ont participé de près ou de loin aux releases du label. Gratis, open bar et piscine de raclette. David Copperfield qui fait des churros, tu disparais quand tu les grailles. Mais ce serait vraiment gros budget.

Ten Fingerz : Comme Basile mais avec piscine de chocolat fondu et Garcimore à la place de Copperfield.

Robby & Stupid Flash : Budget illimité ? On fait une teuf dans un avion !!!

F : Comment surmontez-vous cette dure période et quel(s) conseil(s) pouvez-vous nous donner pour rester positif ?

Baz : Plus facile à dire qu’à faire, mais je pense qu’il faut se servir de cette période pour exploiter au max notre créativité, imaginer la musique, les teufs, le monde de demain… Aussi dure soit-elle, il me semble que c’est une période inspirante, et quand nous nous retrouverons pour faire la fête et partager à nouveau, ce sera DAWA !

Ten Fingerz : Il y’a des opportunités dans toute cette galère, il faut s’en saisir et ne rien lâcher, ça paiera quand il y aura un retour à la normale. Et en profiter pour faire un maximum de musique, la créativité peut aussi se révéler dans cette période étrange si on sait lui faire de la place et l’écouter.

Georges : Des bons bouquins, une bonne connexion internet et beaucoup de musique !

Robby & Stupid Flash : On oublie souvent le Houla Hoop et c’est bien dommage car c’est très agréable et on a besoin que de soi et d’un cerveau !!!


À Suivre
Frappé Records : Facebook, Instagram, Soundcloud
Basile de Suresnes : Facebook, Instagram, Soundcloud
Ten Fingerz : Facebook, Instagram, Soundcloud
Georges : Facebook, Instagram, Soundcloud
Art of Tones : Facebook, Instagram, Soundcloud
Robby & The Stupid Flash : Facebook, Instagram, Soundcloud