Le 2e album du petit frère Kalkbrenner est sorti. Ne passons pas par 4 chemins : son contenu est un florilège de générosités musicales et d’émotions fortes. Fritz joue tantôt la carte Soul, tantôt la Funk, pas mal de House, de la Deep et beaucoup de plaisir Lounge. En outre, l’argument « organique » de l’auteur se défend sur certains morceaux. Il chante plus souvent aussi. Au passage, si vous avez loupé son interview Delighted, c’est toujours . En somme, ce long format est un enchantement, voilà tout. Je n’ai même pas envie de privilégier certains titres, j’ai juste un peu honte d’avoir eu de l’appréhension.

Trêve de description élogieuse, passons à l’écoute puis à la commande :