EP – Dans la scène électronique depuis déjà plusieurs années, Alys ne s’arrête pas en si bon chemin et c’est au tour du label Skryptom d’intégrer cette nouvelle recrue. Fidèle des sonorités Acid, Hardtechno et Hardcore, c’est avec une certaine évolution qu’on assiste à des prestations plus qu’énergiques à chacun de ses sets. Newtrack, Digital Fracass ou encore RaveAge Soundsystem, ils ont tous misé sur sa subtilité et ils n’avaient pas torts. Alys sort son premier EP « Flos » dans l’écurie d’Electric Rescue, on a été séduit. Rave on !


Rien ne l’arrête et pour cause, Alys est une artiste entière qui n’hésite pas à s’aventurer vers de nouveaux horizons. Ayant déjà frôlée de nombreuses fois les espaces parisiens comme aux NF-34, Rex Club, Point Ephémère ou encore au Glazart, c’est avec plaisir qu’on la découvre dans un EP puissant et dark Techno.

Amnesia démarre fort et nous met dans le bain sans tarder. Les nuances et la rythmique donnent clairement le ton de ce track sépulcral. Un début prometteur qui donne envie de plonger dans cet album feutré. On continue avec Camphre, plus omnipotent, Alys nous embarque dans ses rêves et délivre une atmosphère toujours contristée mais intriguante aux divers rythmes, histoire de brouiller les pistes avant de nous diriger vers La Digitale. Dans l’esprit Raw, on devine une émotion lors de son écoute, un chemin sans fin.

Joe Farr et Gareth Wild se prennent au jeu et remixent chacun un track. Camphre ajoute des nuances Indus, on s’imagine dans nos anciennes warehouses, le bon vieux temps. Quant à La Digitale, on fonce tête baissée sans se poser de question, une force sans faille.


Se procurer l’album sur BANDCAMP

Suivre Alys sur SOUNCLOUD

Crédit Photo : Romain Guédé