REVIEW – “Capacité des matériaux à résister aux chocs” de sa vraie définition, ce n’est pas pour rien si l’EP des deux co-fondateurs de BTRAX s’appelle ‘Resilience. Un terme souvent utilisé dans l’industrie, le mot résilience ici, caractérise parfaitement cet extended play qui nous est offert par le duo français Robben aka Ben Men & Rob Malone. Sorti le 22 novembre dernier sur leur propre label, les deux artistes nous ont délivrés une vraie pépite aux inspirations métallurgiques.


Telle une course de relai, les quatre mix sont comme des pistes où les artistes se donnent le bâton en accélérant le rythme jusqu’à la ligne d’arrivée. De plus en plus intense au fil des percussions, ‘Résilience’ entremêle différentes sonorités d’acid à techno en passant par quelques synthés groovys.

Robben ouvre la course avec un mix original fusionnant des battements réguliers et synthétiseurs dissociables donnant une touche presque disco au son. À son tour, Scan X s’empare du mix en y imposant des percussions plus assurées, nous familiarisant avec un univers plus obscure que l’original.

Puis, pendant sept minutes et vingt-deux secondes, Ferdinand Prairie nous fait rapidement comprendre quelle est son allure. Synthétiseurs robotiques, battements défiants et pads étincelants, le DJ nous provoque au travers d’une émotion excitante où la pulsion n’est qu’une question de temps.

«No Future», dernier mix clôturant cette excursion mouvementée, n’a pas pour objectif de ralentir la vitesse. Après une minute pile, des basses frappantes s’accordent avec les cloches monotones et dérivent la piste vers un tout autre monde plus défiant.

Le duo Ben Men et Rob Malone se produiront ce vendredi 29 novembre à Belo Horizonte au Brésil. A ne louper sous aucuns prétextes si vous êtes dans le coin 😉