QUEER – Petit tour hors de nos frontières et direction Berlin & Tel Aviv. Le collectif DURCH a des messages à faire passer et nous, et bien, sommes là pour les divulguer. La musique est un bien beau relai et c’est d’ailleurs la cause de notre passion à tous au sein de Delighted. Le sujet de ce jour nous tient particulièrement à coeur car nous soutenons toutes les causes mais aimons, comme vous le savez, faire découvrir toujours plus de jolies perles. Un argument qui devrait vous faire mouche et qu’on a hâte de vous faire partager. Pour une première compilation et loin d’être la dernière, DURCH[digital]SOLIDARITY 001 se veut brute, forte, incluante et particulièrement tolérante. Rassemblant les artistes d’aujourd’hui mais également ceux de demain, neuf pointures agitées ont répondu présent sur ce projet, de quoi nous rassasier le temps de quelques battements.


Il est important de vivre dans un monde où chacun se respecte et respecte les personnes telles qu’elles sont. C’est ce que le collectif Durch prône aujourd’hui, d’abord lors de sa création puis ensuite lors de ses sorties toujours plus fracassantes et pour cause, pour se faire entendre il faut faire du bruit.

Qui est Durch?

Un groupe, une communauté, une cause ou encore une initiative, la liste les décrivant est clairement non exhaustive puisque Durch nous explique qu’ils ont « une vision claire de la solidarité et de la culture d’inclusion« . En d’autres termes, Durch ne rassemble pas mais met bien à l’honneur les personnes Queer qui se sentent de près ou de loin proche de cette essaim.

Festive et toujours en quête de belles rencontres, le collectif organise des événements de solidarité à but non lucratif et ainsi permet à chacun de se retrouver dans une ambiance remplie d’amour et de tolérance de chacun. Puni de bamboche ;), Durch compte bien continuer à militer et à faire passer ses réclames d’une manière plus intimiste mais tout autant énergique, à travers des compilations et des tracks qui nous remue le cocotier entre hardcore, techno, ghetto, scouse house et acid 90’s.

DURCH[digital]SOLIDARITY 001

Belle façon de démarrer dans l’espace puisque la compilation contient 9 tracks et chacun définissant ses propres règles et déclare une manière de penser différente et claire. Première lettre d’amour à la Queerness qui introduit deux autres sorties prévues pour cet été, on assiste ici à la promotion d’artistes Queer mais également des partisans de la communauté tous émergeants d’une techno allant de la politica, du hardcore bruyant à la nouvelle vague inspirée de l’EBM sombre en passant par la techno mélancolique. Cerise sur le gâteau, tous les fonds sont reversés aux associations TransInterQueer e.V. (TrIQ) & Casa Kuà qu’on vous invite à aller rencontrer sur les réseaux.

Nous organisons des événements de solidarité avec la conviction profonde que les raves sont un lieu indispensable pour que les gens se rassemblent, célèbrent leur diversité et apprennent à se respecter les uns les autres

Durch, voix de libéralité

Trêve de discussion, on vous laisse donc découvrir l’univers new-rave gothique aux vocaux destructeurs espagnols « La Camisa Negra » de TSORN s’en suivra PROJEKT GESTALTEN, cette figure de la scène berlinoise Queer qui nous déballe une techno énergique saupoudrée d’acide avant de laisser place à HYBRAL. Cette voix non binaire nous emporte dans une techno pointue, sombre et politique aux percus écrasantes et qui cherchent à casser les standards et les codes binaires.

CHLÄR n’a rien à envier à ses petits copains puisqu’il ne cesse de nous impressionner à chacune de ses releases et pour cause, il incarne totalement le futur. La preuve avec No Prejudice, ce banger rave moderne inspire une société diversifiée et nous montre la nécessité de défendre ses droits. Tout comme CLTX, français et parisien de surcroît, cet habitué des Warehouses nous propulse loin devant avec son track hardcore, euphorique et mélodique débordant d’énergie.

RAËL, de son côté, est le détonateur d’une techno indus aux mélodies envoûtantes qui, petit à petit, propose un style novateur et personnel précédant ELYKUA. Producteur aux influences de musique punk, métal & rock, il allie comme personne ces styles au sein d’un EBM de sons indus. Défenseur de ses idées, FLUID fait passer un message fort à travers son track Body-shaming is real et notamment celui du corps, surtout féminin, politisé et imprégné de culture contrôlée par l’Etat et les normes de beauté réglementées par des règles strictes et des organismes qui ne se conforment pas et sont discriminés.

Fin du premier volet avec les influences de SPARKLY PONY & DGERAL qui rendent les armes et effacent nos peines d’âmes avec leur sons mélancoliques, mélodieuses d’une techno inspirés des 90’s.

 

Rideau.


Suivre DURCH : FACEBOOK / SOUNDCLOUD

Se procurer la compilation : BANDCAMP

Les fonds collectés sont reversés aux associations TransInterQueer e.V. (TrIQ) & Casa Kuà