Tamás Olejnik prend l’habitude de composer ses morceaux tel un sédentaire de Budapest, de les graver sur quelques CD vierges et les envoyer en recommandé en échange d’un petit billet de remerciement. Personnalité cadette issue de la génération 2000 des talents dub techno, sa singularité est telle qu’il explore l’ensemble des facettes de ce style. Tantôt au bord du reggae dub, tantôt proche de l’IDM, l’identité musicale pleine de couleurs et de contrastes du hongrois force le respect de part son évidente qualité, à l’image de son dernier album Calm, dans lequel sont exploités avec abus les souffles électroniques. L’auteur sait comment poser ses auditeurs sur la Lune et avec Out Of Body, il les cultivent par son de danse en apesanteur.

Que contient son nouvel EP ? Des rythmiques percutantes et néanmoins duveteuses, qui amènent quelques vents de plus en plus trance sur leur chemin. Des vocaux intégrés par-ci par-là pour accentuer la romance musicale. Les tracks se ressemblent légèrement, tant dans la construction que dans la durée, alors Extended ou Braintouch, la promenade est savourée et les vices du subconscient sacrifiés. Bourricot qu’il est, Dublicator conserve le même feeling dans l’éponyme où il expose une ravissante ligne de basse typée surround underground. Ce troisième acte présente toujours cet esprit goa qui finalement, survole l’ensemble de la release. C’est d’ailleurs une self-release ; par un artiste, pour ses fans… Même l’artwork est le travail du mister.

Out Of Body est aussi en vente 2.0 alors allez-y, faites-vous plaisir !

Bonne écoute.