1040381254306163

Bonjour à tous, depuis quelques jours, le soleil reste moins le longtemps, c’est le début du déclin. Pour coller à cette atmosphère, mais aussi parce que la House, le soleil, les open-air, le rosé, tout ça a atteint ses limites, ou du moins les miennes ; voici 10 sons bien vicieux.

« The night is dark and full of terrors » les aficionados du feuilleton télévisuel GOT connaissent bien cette phrase. Tout est dit, mettez vos espoirs au placard, rangez toute forme de source lumineuse, et entrez avec nous dans les profondeurs musicales, cette semaine Delighted passe au Dark.

Lundi 18 août :

On se lance avec une production de Dj Koze, calme, sombre, une bonne introduction, de quoi s’immerger dans l’ambiance.

vendredi 23 août :

On à sauté la semaine, mais ce qui suit ne s’écoute pas vraiment à la pause déjeuner au bureau. On va simplement passer à la fin de semaine et s’offrir trois sons par soirs.

Et on enchaîne avec Green Velvet et une track vraiment sadique du nom de Curnucopia.

On calme un peu le jeu avec cette track de Justin James, Can’t handle it, où chaque instrument semble avoir été travaillé de manière à sonner de la façon la plus malsaine possible.

La aussi une superbe composition, des hats parfait, une belle basse, c’est Voodoo Drums de Frak And morbus Ton.

Samedi 24 août :

Après ce jeudi légèrement agressif, on va passer à quelque chose d’un peu plus mélodieux, Loverboy de Steve Bug, faire la liste de ce qui est excellent dans cette track serait indécent.

Un voyage sombre au coeur de la machine, des sons travaillés jusqu’à devenir méconnaissables, voilà ce que propose Stephan Bodzin et Oliver Huntemann dans leur Rekorder 8.1.

Et pour finir Rocket Scientist de Dopplereffect, on accélère la cadence avec cette pépite de 3 minutes 23 à 137 bpm, un condensé de noirceur.

Dimanche 25 août :

In The Car Crash de Swayzak, c’est l’histoire d’un accident de voiture. Le mec à la tête encastrée dans la vitre conducteur, la fille, quant à elle, à traversée le pare-brise et est étendue sur la chaussée.
« Face through the window but you’re stuck inside my head ». A part cette vocale incroyable, on à le droit à une basse made in swayzak et une atmosphère sans égal.

Elle passe en boucle depuis pas mal de temps, c’est un grand classique, et pour une bonne raison. Une loop super bien trouvée, tout est à sa place, efficace : Wide Open, remixé par Len Faki.

Après cette instant de violence, une douceur pour clôturer de la semaine. Mlle Caro, résidente au Rex, signe avec Franck Garcia Apologies. Une track entre mélodie mineur et mélancolique, et sonorité grasse, sublimé par une vocale explicite « I will take your pain ».


(La vidéo est super sympa en plus.)