A Bender fait partie de ces soirées parisiennes à tendance Queer/Gay qui prônent des valeurs de respect des autres et une tolérance face à l’originalité et à l’expression de soi. La liberté est un élément primordial dans ces soirées aux lines-up Techno afin que chacun se sentent bien et puissent s’exprimer tel qu’il le ressent. Son univers intimiste et mystérieux dégage une atmosphère hors du temps où les artistes aiment s’y produire. Toscan Haas fait partie de cette nouvelle génération qui a pour but de faire bouger la scène électronique et de proposer un nouveau format à travers des sets au groove subtil et plus rythmés les uns des autres. Co-fondateur du mouvement, il nous partage ses pépites du moment et se produira aux côtés d’ABSL et Kwartz samedi 9 novembre au Glazart. Be there !

Lien évent : Bender

Plaid – 01

Track Electro de Plaid sorti sur Warp Records en 1997 que m’a filé assez récemment Distant Echoes. Je suis fasciné par l’approximation (non reproductible aujourd’hui) des « balades Techno » mélodieuses de cette époque. Qu’est-ce que c’est court 5 minutes quand c’est bon !

Naoki Shinohara – Timeless

Timeless, un son de Naoki Shinohara plus connu sous le nom de Fred P. Une boucle absolument parfaite qui rappelle l’ambiance très particulière du deuxième étage d’un club mythique berlinois – Deep, subtil et envoutant.

James Ruskin – Correction Centre

Difficile de mettre des mots sur ce track. Parfait mélange entre angoisse, intensité et intemporalité. Puis ce groove, ce groove… Pour moi, un des tracks les plus représentatifs de ma vision de que devrait être la Techno (avec Gecko – Just Close Your Eyes que je recherche en wav… à bon entendeur)).

The Secret Initiative VI – The Risk Factor

Ça me fait un peu mal au cœur de partager ce track mais je ne vois pas comment faire cet exercice sans parler de The Risk Factor de The Secret Initiative. Il s’agit de l’alias Techno/EBM d’Adam X. Un de mes premiers vinyles et un de mes tracks préférés pour clôturer un set. Je ne pense pas avoir retrouvé de track aussi sexy et badass depuis.

Etapp Kyle – Astra

Etapp Kyle est pour moi un des producteurs/DJs les plus talentueux de sa génération. J’ai décidé de choisir Astra mais je suis fasciné par toutes les productions d’Etapp KyleAurora, Nolah, Quantum, Empty Mind, Alpha et bien d’autres. Ce mec nous offre à chaque fois un trip spatial d’une justesse sans nom.

Closer Musik – One Two Three

Peut-être qu’un jour je trouverai le courage de finir un set avec One Two Three de Closer Musik. Un track qui me fait penser à la Saudade, un terme que j’affectionne particulièrement : mot galicien considéré comme l’un des mots les plus difficile à traduire, qui tente d’expliquer un sentiment intense et abstrait où se mêle un ensemble de plusieurs états d’âmes comme la mélancolie, la tristesse, le regret, la rêverie, la nostalgie et l’insatisfaction.

Temudo – Watering Dead Plants

La définition proposée par HardWax pour ce Various sur Nord LTD avec Keikari, Nørbak et Shkedul représente si bien l’ambiance de ce son : « Ace, deep, boomy Techno mini-compilation ». Difficile de rajouter quoique ce soit.

Talker – Battle Standard (Regis Remix)

Je viens de retomber sur ce remix de Regis sur Standards & Practices en cherchant un autre track de la bête. Puissant, gras, ambiance breakée, c’est une tuerie…

Kid Sublime – The Loop

A défaut de pouvoir jouer ce track de Kid Sublime (que j’ai volé lâchement à Ryan Elliot), je vous le partage ici. Loop parfaite axée Deep House qui produit un sentiment à la fois mystique et sexy. Superposition d’un ensemble de shackers/toms/cymbales/charlestons qui viennent et partent sans aucune logique binaire, sur un groove méchant en deux temps. Idéal pour faire la fête dans la jungle avec les indigènes. Ça y est je suis parti pour écouter ce track à longueur de journée pendant une semaine.

AFX – .942937

Richard D. James (AFX alias Aphex Twin) sur Analogue Bubblebath Vol 3 en 1993. Texture incomparable, kick gras et subversif pour l’époque. Légendaire.

Oscar Mulero – Sangre II

Sangre II, une des dernières sorties du boss Oscar Mulero sur Falling Ethics, le label de P.E.A.R.L.. Track totalement représentative de l’ambiance que j’essaye de créer dans mes sets. La puissance et l’intensité de ce son m’impressionnent. Quand je pense que certains appellent ça de la Techno mentale haha.

Floating Points – Silhouettes I, II and III

Magnifique composition de Floating Points, docteur en neuroscience à l’Université de Londres (rien que ça… un Donato Dozzy bis), sur son album Elaenia. Silhouettes I, II and III se décompose en trois parties différentes comme le laisse paraître le titre. La première partie, progressive et frénétique, laisse place à un break mélodieux, avant de nous emmener dans un état d’apaisement où chacun des musiciens qui ont participé à la production de cette merveille baissent en intensité. Là où la science et la musique se rencontrent…

Sébastien Tellier – La Ritournelle

Titre qu’on ne présente plus avec Tellier au piano et Tony Allen à la batterie. Un morceau en forme de fuite en avant perpétuellement retenu.

Ben Klock – Coney Island

Une grande partie de mon influence musicale tourne autour de la Minimal et la Dub Techno. Ce track, présent sur l’album One de Ben Klock sur Ostgut Ton en 2009, est représentatif de ce que j’ai pu jouer/écouter comme Techno à mes débuts. J’accorde une attention particulière au son Coney Island sur cet album. Sonorités futuristes qui se superposent autour d’une intro/outro qui musicalement me dépasse. Génie.

Opus III – It’s A Fine Day (Instrumental Cover)

Un de mes guilty pleasures préférés… Il s’agit de la version instrumentale du son eurodance It’s Fine day de Opus III. C’est une version non officielle, réalisée par le très talentueux Juno Dreams, qui n’a samplé aucun élément en dehors de la voix et des chants d’oiseaux, et qui a réussi à reproduire tous les autres sons de lui-même. Impressionnant… Je vous laisse lire le Top commentaire Youtube de cette version instrumentale.