PLAYLIST – L’heure du déconfinement a sonné ! Pour fêter ça, BOREA nous a conçu une petite playlist sympathique retraçant son parcours de fêtard qui l’a mené où il en est aujourd’hui, c’est à dire parmi les jeunes artistes émergents de la capitale. À savoir, le jeune parisien a intégré le circuit récemment puisqu’il a commencé la production lors du premier confinement donc si vous ne le connaissez pas encore, pas de panique, vous allez entendre parler de lui encore un moment ! Sa récente release sur le label parisien DUSK.RECORDS prouve bien que BOREA a le vent en poupe. Playlist solide et pas des moindres, de quoi animer vos apéros malgré le couvre feu qui, on sait, n’empêchera pas de faire la fête entre amis ! Allons écouter tout ça !


« Même si aujourd’hui, on voit à travers mes productions que mes styles de prédilections sont l’acid et l’indus, ça n’a pas toujours été le cas. Pour tout dire, j’ai pensé que ça pourrait être marrant de construire cette carte blanche de façon chronologique, en retraçant mon parcours musical à travers 10 tracks clés, qui m’ont marqué et ont forgé mes influences. »

Borea, jeune pépite émergente de la scène techno parisienne

KasboWorld Away

Bien avant de m’intéresser à la techno, j’écoutais beaucoup de future bass. J’ai donc choisi ce track que j’écoute depuis des années. Je le trouve juste monstrueux et je n’étais pas étonné de le retrouver, cette année encore, en première place de mon top écoute SoundCloud.

MK-UltraShivarathri

Je suis rentré dans le dur de la musique électronique en découvrant la trance. C’est l’époque de mes premières soirées en club et de mon premier festival psytrance en Thaïlande. Mon style de trance préférée est la trance Goa, qui est plus dansante que les autres, comme on peut l’entendre à travers ce track que j’ai pas mal saigné et qui me donne toujours grave le smile.

Rotterdam Terror CorpsGod Is a Gabber

Après ça je suis passé par une période très hard musique. C’est à partir de là que j’ai commencé à kiffer les sons de gros bourrin. Entre teufs et festivals en Hollande, j’en ressors sans hésitation ce gros classique du genre gabber sur lequel j’ai pu souvent tasser le bitume.

[KRTM]Touch Me

Ce morceau est super spécial pour moi parce qu’il représente le moment exact de ma conversion vers le monde de la techno, que je n’ai plus jamais quitté. Il était passé un été au GLAZART, lors de ma première soirée indus’ organisée par RAW. Que ce soit sa mélodie hyper puissante ou son gros kick de cochon sauce [KRTM], ce track me fait et me fera toujours le même effet.

Ma Čka X ØRGIEPâle Lueur Sur le Styx

Il y avait plusieurs candidats pour représenter cette période, mais j’ai finalement choisi ce morceau bien crado comme je les aime. ØRGIE… c’est ma référence dans le genre, l’indus bien dark, qui te donne envie, juste par curiosité, d’aller taper un check à Satan. En l’écoutant j’ai qu’une envie, c’est de me bagarrer fort sur un dance floor bien sombre au rythme des kicks matraqueurs.

« On est à la moitié de cette carte blanche, du coup je fais une pause pour raconter une petite anecdote en lien avec les deux prochains tracks.
Après pas mal de soirées indus en club, j’ai fini, logiquement, par goûter au monde de la warehouse en participant à une Fée croquer. Pendant cette soirée, j’avais découvert de nouveaux genres musicaux sur lesquels je n’étais pas parvenu à poser de nom. Du coup, dès le lendemain, j’ai commencé à digguer des sons du genre… »

TrymZone Industrielle De Courbevoie

Je me souviens encore du moment où je suis tombé dessus sur Soundcloud. C’était le lendemain de cette Fée croquer justement. J’étais au volant de mon bolide et à 00:50’’, au moment où le drop démarre, mes poils se sont hérissés. J’ai ressenti ce genre de « wow » que seule une poignée de morceaux provoque. À ce moment précis, je venais de devenir fan d’acid techno.

FUERRRaclo

Pendant cette Fée croquer, il y a un autre style qui était passé pendant plus d’une heure durant le closing. C’était une espèce de techno très violente, proche du hardcore mais pas au point de la qualifier en tant que tel. Après des recherches, j’ai découvert ce qu’était la hard techno. Le track Raclo de Fuerr est le premier du style que j’ai pu digguer : une vraie boucherie auditive !

RESONANCECold Heart

J’étais obligé de mettre ce track de mon bro’ RESONANCE. Elle me permet de clore l’histoire car pour moi elle est la représentante parfaite de l’époque actuelle. Avec RESONANCE, on a commencé par écumer les warehouses ensemble, puis on s’est lancé dans la prod’ à peu près en même temps (pendant le premier confinement). Son track est juste parfaitement construit, hyper mélodieux et super dansant.

PawlowskiOperation Smackdown

Impossible pour moi de ne pas parler de Pawlowski, mon artiste préféré. Ce que j’aime chez lui, ce sont les histoires qu’il nous raconte dans chacun de ses tracks. Operation Smackdown en est le parfait exemple! C’est l’un des morceaux les mieux construits que je connaisse.

Monsieur NobodyHeartless People

On finit cette carte blanche par mon morceau préféré, toutes galaxies confondues. Ce track est juste incroyable ! Que ce soit sa rythmique, ses percu’, sa mélodie ou son kick bass salvateur, pour moi tout est parfait. Je suis d’avis de le stocker sur une clé USB et de la mettre dans une capsule
temporelle pour être sûr qu’elle soit bien transmise aux générations futures.


Suivre Borea sur Facebook, Instagram, SoundCloud et Bandcamp