deep

Je paraphrase à peine le titre en commençant ainsi mais l’autre jour est sortie une compilation de double deep house. Et je vais me permettre d’insister le plus succinctement possible sur celle-ci. D’une part, car c’est des sons comme tels qui sont susceptibles de faire tomber un profane sous le charme de ce style musical. D’autre part, parce qu’on a tous le droit d’être tenu par la paresse. M’enfin. En écoutant tranquille à la maison les 10 morceaux exclusivement ici présents, vous ne voudriez plus faire grand chose d’autre que de convoiter la saison du parasol, boire de l’eau parce que c’est bien ou laisser vos hanches cogiter. Pas trop à la fois. Toujours est-il que je vous souhaite une écoute des plus plaisantes.