Aussi bizarre que cela n’y paraît, la sphère techno n’a pas connu de grosses agitations ces dernières semaines. On avait tendance à croire que l’hibernation musicale était la raison du mutisme de certains producteurs. Et je crois que sur ce point on n’avait pas tort. Du moins, c’est le cas de Clouds, formation écossaise orchestrée par les mains de génie du barbu au nom d’immortel Calum Macleod et du grassouillet Liam Robertson. Une longue absence qui vient de trouver sa justification. Man out of Dubs, 7ème EP du duo, 4ème EP techno, vient mettre fin à l’absentéisme d’une des découvertes les plus excitantes de 2012. Souvenez-vous, ils étaient responsables du banger Gang 49, paru sur la New Jack Techno de Turbo, label maman des deux poussins. Cette fois, Clouds quitte le cocon familial pour migrer chez Fifth Wall, label émergent à suivre, qui vient d’accoucher de deux EP très intéressants, celui de Divvorce et Hound Scales.

Si les deux compères sont restés discrets ces derniers temps, c’est parce qu’en réalité Mcleod et Robertson sont des bûcheurs de première classe. Ils ont sorti au début de l’année deux EP sur Turbo (peu satisfaisants), ont annoncé la sortie d’un nouvel EP sur le label (dont un des tracks devrait être Corrupted Synthesis, ci-dessous), ré-interprétés Blue Hawaii, Coma, bientôt Hot Chip, et se sont enfermés dans la campagne écossaise pour pondre leur premier LP qui devrait sortir en juin, Ghost Systems Rave.

Ca fait un planning chargé pour les écossais. En principe 2013 devrait être leur année. Et comme les bonhommes ne marchent pas à l’escroquerie, aucun de leur tracks déjà sortis ne figurera sur leur album aux 14 pistes…Assidus, les mecs.

Man out of Dubs sortira le 30 avril prochain et sera composé de 4 tracks originaux et 2 remixes. Pièce maîtresse de la techno anglaise, l’EP regorge de bangers comme Tropical Fuck, maîtrise évidente de la rave suante, dont tous les éléments sont passés à machine, non essorés en témoigne le couplage hi-hat/vocal crade, taillé pour les clubs comme les camarades qui accompagnent cette brillante release. Dans le lot, on trouve Phantom Female, blawan-esque au possible, Drone Function, accords désaccordés chargés d’hihats, sorte de rubik’s cube de samples industriels ne trouvant la bonne combinaison qu’en fin de track, T-AO-192 figure comme le track apaisant de cet EP carnage.

On s’en reparle dans quelques mois…

Pas de preview soundcloud pour le moment, mais on ne pouvait attendre plus longtemps pour vous apporter la nouvelle.

Le messie est arrivé et il se nomme Clouds :

http://www.trackitdown.net/track/clouds/man-out-of-dubs/techno/5619623.html