CHRONIQUE – Boston 168 est un duo italien axé sur les ondes psychédéliques et acides. Reconnus pour leurs productions techno, ils ont sorti leur dernier EP en avril sur le label allemand Enemy Records.

Boston 168, composé de Sergio Pace et Vincenzo Ferramosca, vise à redéfinir un domaine particulier de la musique électronique : l’acid techno. Les deux artistes ont passé de nombreuses années à travailler dans le domaine de la musique électronique, afin de créer de nouvelles essences techno. Leur travail méticuleux les amène rapidement sur le devant de la scène techno française. En effet, leurs EP Oblivion et Back Hole ont connu un vrai succès. Leurs titres Terror Acid et Acid Morning sont de véritables merveilles et sont joués aux quatre coins du monde.

Boston 168 revient de plus belle avec son EP 90s Space sorti sur Enemy Records, fondé par Dustin Zahn. Ce label met principalement l’accent sur la musique profonde et hypnotique et ça se sent à travers cet EP. Les productions de Boston 168 sont très mélancoliques, elles ont une forte capacité à nous transcender et à prendre le contrôle sur notre esprit. L’EP s’ouvre avec 90s space, qui comme son nom l’indique, nous propulse dans l’espace avec des sonorités très légères et envoutantes.

Interstellar sonne plus virulente au début, avant de laisser place à un style beaucoup plus discret et captivant. Orbit est le dernier titre de l’EP, et il porte bien son nom. Les deux artistes sont parvenus à nous transporter dans une autre galaxie.

Autant dire que Boston 168 a réussi à nous emmener dans leur univers. On les attend avec impatience au Rex Club, afin d’aller au septième ciel avec eux le 2 juin prochain.

Tracklist :
01. 90s space
02. Interstellar
03. Orbit