TECHNO – Made in Rennes, Askorn Records est un label né d’une union à travers trois potes (Opäk, Ogmah, Ankoù), tous passionnés par l’art musical avec des goûts différents. Entre techno industrielle, hardcore, noise aux influences mélancoliques rythmées par des nappes sonores percutantes… Nous aurions tort de dire qu’Askorn Records ne possède pas une identité musicale éclectique et énergique. Vendredi 03 juillet, le label sortira son tout premier Vinyle, une édition limitée à 200 exemplaires, qui ne risque pas de vous endormir.


Depuis leur lancement il y a plus d’un an, on peut dire que le label n’a pas chômé. Avec 11 EP dont 3 Various artists, une dizaine d’événements et 13 artistes renommés signés sur le label, Askorn Records continue sa belle lancée et sort un quatrième V.A qui sera aussi la sortie de leur tout premier Vinyle.

Réalisé par le grand-père d’Ogmah, Daniel Girault, les visuels ont par la suite été mis en forme par Jean-Pascal Mathevet, le graphiste d’Askorn.
Un travail d’artistes illustrant parfaitement bien cette atmosphère menaçante des titres au travers de l’abstrait et du détail pointilleux.

Pressé par l’entreprise bretonne M com’ Musique, ce vinyle est un réel produit du terroir breton regroupant des provocateurs au sang-froid prêts à violenter nos oreilles par le souvenir d’une techno des raves bretonnes. Au programme de cette écoute plus que ravageante : Ayarcana, Anthro, Makornik, Exome et Ogmah, soit 6 tracks aussi sombres et tourmentées les unes que les autres, adoucies parfois par des mélodies ensorcelantes.

“Véritable palette des possibilités de musiques industrielles, cet opus alterne entre ambiant torturé et breaké, son puissant lent et rapide, mélodie spatiale et voix métallique.”

Askorn, label déterminé

AyarcanaI’m Gone, But You’re There
A1 : I’m Gone, But You’re There, produit par Ayarcana, est l’introduction parfaite. Tempo lent, grosse caisse, bruits stridents et grinçants, il nous entraîne dans un voyage à mi-chemin entre la bande-son d’une église satanique et une usine métallurgique.

ExomePrimitive Machinery
A2 : Nouvelle bombe industrielle et dure aux textures folles, par Exome. Une bête industrielle pure avec un coup de pied destructeur, une batterie très dure et des sons d’effets industriels, coupés avec quelques voix de détresse. Primitive Machinery ne vous laissera pas dormir de la nuit.

AneedValkyries
A3 : Aneed démontre le paradoxe parfait de l’amour et de la haine avec Valkyries. Commençant par un solide motif de dirty kick et suivi d’une mélodie nostalgique fascinante, le morceau atteint son apogée avec un beat techno industriel audacieux. Le mélange parfait.

OgmahSlaughterhouse
B1 : Une piste ambiante accrocheuse avec une atmosphère lugubre produite par Ogmah. Plein de coups de pied crasseux, de battements cassés, de tambours déformés et agrémenté de quelques effets effrayants, Slaughterhouse sent la mort et provoque des cauchemars.

MakornikKittie in the machine
B2 : Sur une piste de hard techno, avec des roulements de batterie rapides, un kick groovy et un synthé méchant, Kittie In the Machine est le nouveau et efficace banger de Makornik. Une longue pause au milieu de la piste, suivie d’une chute folle qui vous fera frissonner. Soyez prêts.

AnthroYellowcake
B3 : Basse méchante, batterie de l’enfer, chant effrayant et mystérieux : Yellowcake est la dernière sortie techno industrielle d’Anthro. Sa batterie et ses effets parfaits en font sans aucun doute un nouveau tueur de piste de danse. Il n’y a pas de meilleure façon de clore ce projet.

Description d’Askorn Records, traduite de l’anglais.

Depuis le vendredi 05 juin, la preview du vinyle est disponible sur le Soundcloud du label et les précommandes ouvertes à tous. L’édition digitale sera également disponible à la date de sortie officielle le 03 juillet prochain.


À suivre : Facebook, Instagram, Bandcamp, Soundcloud