Faisons preuve de chauvinisme modéré. Petit coup de pouce à Tristan Thoraval, petit DJ parisien qui démarre dans la composition avec une paire d’as en main. On sent que les faiseurs de rayons de soleil 2012, à savoir Klangkarussell, Bakermat et compagnie, en ont inspiré plus d’un. En même temps, les gens aiment, adorent et en redemandent. Alors pourquoi ne pas essayer soi-même si on a les billes, devait penser Tristan, qui n’a pas eu les boules. Si ça marche ne serait-ce qu’un été, tant mieux. Si les jeunes râleurs ont pour seul argument de dire que c’est déjà trop tard, on les ignore. Si c’est interprété comme du plagiat d’émotion, nous sommes perdus. Qu’y aurait-il à refouler dans les unissons de la bonne humeur ? Que dalle, général. Du coup, dépêchez-vous d’aimer avant que « tout le monde » n’adore !

Nouvelle prod :

Grosse prod :

Petit mix :

Bonne écoute.